30 novembre 2015

Trop de raison de se réjouir, ou de s’attrister, aujourd’hui. Promesse d’indigestion.

Alors juste :

507ème anniversaire de la naissance d’Andrea di Pietro della Gondola¹.
Avec un pareil nom, c’est heureux de l’avoir appelé Palladio.
J’ai rêvé dans presque toutes ses créations, mais San Giorgio Maggiore, j’y retournerais encore et encore ( et encore ).
Après, le cimetière des Brion, à San Vito d’Altivole, de Carlo Scarpa, (c’est pas loin ).
Puis finir au café Florian, presque pile en face du magasin Olivetti (de Carlo Scarpa, toujours), place St Marc. ( en face si on pousse les pigeons, et c’est pas loin non plus).

Au Florian, quand on se casse une cheville, ils offrent le cognac, en attendant l’ambulance. (Si un jour j’y pers la tête pour un brune, ce sera peut-être champagne ).

Billy Idol pour cet après midi.

Et ce soir, un Ridley Scott. Peut être « Mensonges d’état », mais c’est triste. Et « Alien », à part les seins de Sigourney, c’est bien trop inquiétant.

Sinon.
Les Pointers Sisters ? Je n’ai jamais su apprécier. Et Laurent Jalabert, je m’étonne qu’il ne soit pas mort. C’est injuste, mais qu’est ce qui n’est pas injuste ?

1. Gondola. A Venise. Pourquoi pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication