13 juin 2015

J’ai cuisiné des tripes. A la Portugaise. Il suffit, grosso-modo, de remplacer par du chorizo et de la pulpe de tomate pieds de veau et carottes.
J’ai ouvert une bouteille de Corbières.
Dégusté l’ensemble tiède.

Et j’ai passé, repu et embrumé, l’après-midi à chercher les dates anniversaires des naissances d’Alberto Caeiro, de Ricardo Reis, d’Alvaro de Campos, de Bernardo Soares, et surtout d’Et Alii, qui m’a donné du fil à retordre.

En bien il sont tous d’aujourd’hui.

C’est assez louche, je ne suis pas tranquille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication