10 juin

Montagnes Russes ce jour.

Je me souviens1 de l’incompréhension consternée de ma grand-mère, immigrée dans les campagnes Auvergnates, à l’annonce de la déclaration de guerre du guide, que mon grand-père avait fuit puisque manger dans ses montagnes native était devenu lié à une incontournable réponse positive à la question « avere la tessera ? », « thème » (à l’oral et très) libre en Bergamasque, et « mème » (anachronique et hors facebook) dans l’Italie #pré-guerre-mondiale-la seconde-ou-la deuxième ( en « version », ça dit : « as tu la carte ? » ).

Un 75ème anniversaire donc, mais passons.

Je me souviens de l’humide et inavouable émotion qui décida de ma vocation d’artiste peintre, à la vue de ce modèle aussi dénudé qu’énamouré contemplant Gustave Courbet peignant dans un tableau peint par Gustave Courbet2 ( D’ailleurs, le fond du paysage s’ouvre sur un abîme ( de myse ) ).
Sans entrer dans le détail, force m’est de constater que côté « Projet de vie, expression des attentes et des besoins concernés », mon premier choix a été exaucé, devenir célèbre et riche, choix suivants, non.

Un 196ème anniversaire donc, mais passons. D’ailleurs peut-être devrais-je fêter plutôt le 160ème anniversaire de cet « Atelier du peintre », à moins que je ne me décide à plutôt célébrer un aperçu des évènements consécutifs, grâce au 149ème anniversaire de la « Naissance du monde », malgré que ce projet de vie porta3 déjà en germe moult douleurs, nées d’orageuses ruptures autant que d’affamés morpions.

Je me souviens enfin de la contemplation de douairières déguisées en chérubines, qui ne cesse de me réjouir. Je rends donc ici hommage à Mme Goya, Chantal, 16,56 fois moins connue de Google que Francisco, au niveau mondial, en France le rapport s’équilibre, avec 1,46.
Un 72ème anniversaire donc, mais passons aussi.

Puisque de passons en passons, un retour sur le passé s’impose, je dois bien constater que tour à tour désespéré, concupiscent puis malicieux, mon chemin de vie répète inlassablement cette journée, misères et grandeurs du maniaco-dépressif.

Tant que c’est inlassablement.

1. A l’origine, c’est ma mère qui se souvient. Superbe cas de souvenir par anticipation.
2. Ci-joint quelques virgules. Placées judicieusement du premier Gustave au dernier Courbet, elles permettent de jouer à la Marquise avec le Bourgeois Gentilhomme.
3. L’accord est incertain. A ma décharge, « portait » sonne mal, et « porte » me déplait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication