27 avril

59,5ème anniversaire de la naissance d’Arielle Dombasle¹

Par un coq à l’âne, ou plutôt un poule au coq, voire un poule à l’âne, je me vois bien obligé, malgré mes réticences, d’admettre que oui, Bernard-Henri Levy à eu raison de massacrer Kant, appuyant ses dires sur la série de conférences prononcées par Botul en mai 1946, au Paraguay. Dans la « Vie sexuelle » de l’avant dernier, de ce dernier, l’antépénultième a trouvé cautions pour ses propres délires. Après réflexion, j’en suis finalement ravi, et constate, de surcroît que si BHL s’est plusieurs fois marié et a même procréé comme tout un chacun, il a fini, avec la poule sus-nommée, par reconnaître le bien fondé de, et s’adonner à, la mélancolie².

1. Une incertitude Wikipédienne relative à son année de naissance m’a poussé à prendre une date moyenne.
2. « Il me faut maintenant expliquer par quels moyens extraordinaires les philosophes se reproduisent.
Voici : ils ne pénètrent pas, ils se retirent. Ce retrait porte un nom : la mélancolie ».
« La vie sexuelle d’Emmanuel Kant », page 74, Jean-Baptiste Botul.

Un commentaire sur “27 avril

  1. Dombasle : une fille aux œufs de Kant, dira-t’on…
    Ok, je sors…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication