19 novembre

22:22h. Il est temps de rédiger la chronique.
Mais ce jour, rien ni personne à fêter (pour moi).
Ferdinand de Lesseps ? On verra quand j’aurai vu son scandale. ( au prix du billet…)
Kalvin Klein ? Je ne m’habille que chez Auchan.
Indira Gandhi ? Je n’ai jamais rien compris entre elle et le Gandhi de mes années hippies.
Il n’est pas question de ne rien fêter. Donc direction un autre 19.
Octobre, je le garde, décembre alors?

19 décembre

Fête de l’olive : ma cuisine respire de son odeur.
Verdun : c’est fini. Quel con l’a fait commencer ? Mais bon, c’est fini.

162ème anniversaire de la naissance d’Albert Abraham Nicholson.
J’ai mis des heures à reconstruire son interféromètre. Tout ça pour voir des franges vibrer, dans le noir de mon appartement, d’un simple claquement de doigts. Mais c’est toujours un peu magique de se mettre dans la peau des plus grands.
70ème anniversaire de la naissance d’Alvin Lee.
A Woodstock, il a fait un tabac.
« Going home » est un plaisir qui me dure depuis 35 ans. Ça, on peut le fêter dignement.
Quand au 18ème anniversaire du décès de Marcello Mastroianni, la nostalgie n’est elle pas aussi une fête ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication