Politique

Père Ubu:

—De par ma chandelle verte, le président est encore bien vivant: et même en admettant qu’il meure, n’a-t-il pas des légions de remplaçants?

Mère Ubu:

—Qui t’empêche de massacrer toute ces crétins et de te mettre à leur place?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication