17 octobre

Pas de quoi se réjouir.
Sauf Jean Paul 1er.
Juste un mois à vérifier chaque jour que « Duos habet et bene pendentes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication