Tag Archives: Philosophie

30 mai

200ème anniversaire de la naissance de Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine.

Ça se fête, mais pas au bistrot, il voulait les fermer avec les églises.

A part ce détail, j’opine quand je le lis. Et j’aime bien son style, qui me fait penser à celui de Jules Verne ( ??? ). D’ailleurs, j’y retourne, j’ai donné ou perdu l’édition papier de « Dieu et l’État », mais il me reste la version numérique. Les œuvres tombées dans le domaine public le mériteraient parfois, ce public.

5 mai

201ème anniversaire de la naissance de Søren Kierkegaard.

J’adore. Surtout son nom. On dirait une tresse d’or blanc et jaune, sertie de diamants, eux mêmes délicatement rehaussés par endroit de rubis et de saphirs, le tout illuminant un ciel nocturne limpide et glacé. Je ne vous parlerai même pas de son prénom, c’est autre chose, mais tout aussi merveilleux.

Sinon, je ne l’ai pas lu. Au motif qu’une fiche (Bordas?) m’en a donné mauvaise impression. Un chrétien pinailleur ne me tentait pas et je suis allé voir du côté des athées qui pensent et écrivent à la hache.
Je ne sais du coup pas ce que j’ai peut-être perdu, mais en tout cas je pense qu’il ne faut jamais faire lire une fiche (Bordas?) aux jeunes cons.

22 avril

Bien trop d’anniversaires de choix ce jour. Je n’en fêterai que quatre : l’avantage, c’est que je n’aurai pas à chercher beaucoup l’an prochain.

Je commencerai par le
290ème anniversaire de la naissance d’Emmanuel Kant.

Je ne dirai pas trop fort que je suis assez heureux qu’il soit mort à 80 ans. Ayant commit 26 pavés, s’il était encore parmi nous, il y aurait 26*3,625 ouvrages de ce monsieur soit 94 à ingurgiter pour prétendre réfléchir, et 7 critiques supplémentaires de dieu sait quoi ( la raison du plus fort, la raison d’espérer, la raison d’état…) à essayer de faire croire pour les uns qu’on les a lu, pour les autres qu’on les a compris. Enfin, je parle de béotiens dans mon genre qui, eux aussi, dans leur coin, essaient avec moins de succès de couper les cheveux en quatre ou d’enculer les mouches.
Ceci dit, sa vie sexuelle, que les biographes ont injustement et totalement ignorée, fut, elle, un véritable chef-d’œuvre, comme l’a brillamment démontré Jean-Baptiste Botul, et devrait être source constante d’inspiration à tout âge.
Botul, en effet explique avec brio dans « La vie sexuelle d’Emmanuel Kant » que (je cite, mais je ne sais plus ou j’ai relevé ) «les philosophes ont inventés un moyen extraordinaire de se reproduire : ils ne pénètrent pas, ils se retirent. Ce retrait porte un nom : la mélancolie ». »
Je préfère décidément lire Botul.

115ème anniversaire de la naissance de Vladimir Nabokov.
113ème anniversaire de la naissance d’Alexandre Vialatte.

Je ne vais pas écrire, je vais lire.

Enfin, pour la bonne bouche
110ème anniversaire de la naissance de Julius Robert Oppenheimer.

C’est avec une once de fatalisme teinté de quelques mégatonnes de pessimisme que j’ai constaté un jour qu’absolument tout ce que l’homme avait inventé ou découvert, il l’avait utilisé.
Cherchez et vous verrez : le dé à coudre, l’allumette, le poil à gratter… prenez aux hasard un dictionnaire, même obscur, spécialisé, savant ou encyclopédique : tous les mots ont servis.
On peut donc remercier ce brave homme de nous avoir offert l’extinction certaine à vraisemblablement brève échéance, à moins qu’un autre fou découvre l’immortalité, ou plus vraisemblablement l’amnésie contagieuse définitive.

19 avril

Cette rubrique a entre autre pour vocation de proposer à la célébration les anniversaires de naissance propre à justifier agapes et autres festivités. Ma plume est pourtant parfois guidée par un esprit rétif aux systèmes ordonnées. Aujourd’hui encore en donnera une preuve, ledit esprit oscillant entre joie et sombres réflexions.

Alors oui

82ème anniversaire de la naissance de Fernando Botero

La contemplation de ses portraits de femmes nous rééduquent un oeil que les Linda Evangelista, Kate Moss et autres Naomi Campbell déforment irrémédiablement. Une autre solution serait évidemment le port permanent de verres correcteurs d’astigmatisme.

81ème anniversaire de la naissance de Jayne Mansfield

J’ai l’avantage de plus ou moins la confondre avec Mae West, ce qui m’offre deux fantasmes machos pour le prix d’un.

49ème anniversaire de la naissance de Nathalie Dessay

Je reste dubitatif face à cet organe enrobé de chair. Mon côté mélomane ne peux que se réjouir, mon coté radin s’offusque parfois. Avant elle, des fichiers de bruits de qualité musicales satisfaisaient mes oreilles, après elle, j’ai du débourser des sommes folles (enfin folles, je suis juste un peu radin quoi…) pour un premier casque vraiment hifi, puis un deuxième encore plus hifi, puis un lecteur nomade encore encore plus hifi. Et comme j’en rêve les nuits, j’en rêve aussi les jours en passant devant des commerces encore encore encore plus hifi, aux vitrines, bien que sobre en matériel, le sont tout de suite moins en nombre de chiffres présent sur les étiquettes.

On voit bien que d’heureux et naïvement satisfait, j’ai doucement glissé vers un dubitatif né de l’ambigu.

Maintenant, un pas suffit pour laisser la place à l’amertume laissée par les disparitions

426ème anniversaire du décès de Paul Veronèse.

Son vert coûte cher, autrefois il était même fort toxique mais il combine les avantages du pratique, du célèbre et d’une incontestable utilité pour les drapés.

325ème anniversaire du décès de Christine, Reine de Suède.

A l’origine du célèbre « Je pense, donc je suis » de notre philosophe national ( De mauvaises langues disent même que l’original était « Je bande quand je vous suis » ) elle lui aura assuré une fin de vie sûrement plus jouissive que ses précédentes années, du moins si le doute méthodique la lui a pourri autant que les miennes.

115ème anniversaire du décès d’Edouard Pailleron.

Ce con aurait pu mourir seul et inconnu au lieu de chercher la gloire, d’en trouver une petite, mais assez grande pour que ça soit un collège portant son nom qui déclenche une hécatombe. Enfin, du coup, il est vraiment célèbre.

Finissons tout de même par une note réjouissante

Aujourd’hui, c’est le « jour du vélo » célébré par aucun Etat, uniquement par ceux que l’état de stupéfaction hallucino-onirique plonge dans la béatitude. Ainsi nommé en référence aux travaux scientifiques d’Albert Hofmann sur l’utilisation conjointe du LSD et de la bicyclette, c’est un jour que je fête moi-même avec nostalgie, ayant poursuivi de-même de similaires études, mais avec d’autres ingrédients, puisque j’usais d’un vélomoteur. ( C’est de notoriété publique que de moins pédaler favorise la concentration et donc la qualité, quantité et objectivité de l’information recueillie.)

Clef two-factor authentication