Tag Archives: National-socialisme

27 mai

Qu’est ce que j’apprends en feuilletant Wikipédia ?

C’est le 74ème anniversaire du massacre du Paradis.

Si j’en crois l’éminent Docteur LightFoot, vice-chancelier de l’université de Cambridge (source Bertrand Russel, Science et religion), la date de la création du monde étant 4004 av J.-C., le paradis n’aurait donc duré que 5944 ans, et encore ( puisque le monde à été créé en octobre, même source).

C’est un peu court pour l’éternité. Et ou vont les croyants depuis 74 ans ?

10 mai

81ème anniversaire d’un très bel autodafé nazi, à Berlin

Je me pose deux questions.
Pourquoi faire un feu de 25 000 livres ? En mai, à Berlin, il fait chaud.
Et comment faire un autodafé de blog ?

Sinon, en pérégrinant, sans désir profond de fêter ni mathématicien, ni physicien, ni militaire, ni acteur, ni musicien, sculpteur ou autre artiste, je suis tombé sur le

44ème anniversaire de la naissance de Pepín Liria .

En plus d’avoir un joli nom, ce matador n’est pas encore mort, et encore moins mort dans l’arène.
Curieux, je suis allé consulter sa biographie. Je n’ai rien noté de bien particulier mais j’ai appris, de fil en aiguille ( disons plutôt d’hyperlien en hyperlien ), bien des choses sur la tauromachie en particulier et l’Espagnol en général.

Donc, l’Espagnol corridophile est
Original :
Le torero El Gallo à inventée une passe nommée kirikiki.
Imprécis :
Un jeune taureau âgé de deux à trois ans est appelé novillo, et à pour synonyme un utrero, qui lui, est un jeune taureau âgé de trois à quatre ans.
Râleur :
Une bronca est une engueulade du public, lors d’une corrida. Elle peut s’adresser au matador, aux peones, au taureau, à l’éleveur, au président ou encore aux organisateurs. Je me demande pourquoi ils ne protestent pas aussi contre le public, le gouvernement, les étrangers, le coût de la vie, les forfaits Bouygues, et j’en passe.
Saignant :
La passe appelée véronique, sûrement parce qu’elle s’exécute sur une Véronique, amène inéluctablement, si c’est correctement, a une demi-véronique, et donc vraisemblablement une demi-Véronique.
Libidineux, pire, malhonnête, ou pis encore en total contre emploi :
Un coup d’épée miteux, qu’on torero tâche de cacher au public, sûrement pour éviter une bronca, se nomme metisaca, mot à mot « met et retire ». Personnellement, je ne joue pas à ça dans une arène, sous les yeux d’un public venir applaudir la mort, alors qu’il serait plutôt question de donner la vie.
Prévoyant :
En plus des six taureaux destiné à la boucherie, l’Espagnol, comme au foot, à des réservistes, les sobreros.

Épuisé par cette tentative de taxinomie, je fêterais aujourd’hui demain.

21 avril

Durant mes années de collège et de lycée, j’ai appris quelques petites choses en histoire

La première est qu’il fallait cirer ses chaussures : certains enseignant préfèrent les pieds bien propres aux têtes bien faites.

La seconde est qu’une ignorance crasse que l’écrit révèle aisément est tout aussi aisément occulté par un peu d’esprit d’à propos à l’oral.

La troisième est que la cigarette provoque le cancer, et que fumer un paquet par heure de cours vous interdit l’accès à la retraite. Au mieux, vous avez un boulevard à votre nom. ( Et le boulevard, c’est surtout parce que mon professeur a tout autant fumé dans ses exploits politiques et qu’il s’appelait Pourchon).

La dernière est la seule dont je me serve encore, pas plus tard que dans un instant.

 

Si, il y a 2767 ans, Romulus n’avait pas fondé Rome, rassemblant de braves populations éparses au même endroit et ouvrant les esprits obtus au concept de nation, d’empire même,

si, il y a 917 ans, Raymond de Saint-Gille n’était pas arrivé à Constantinople pour lancer première croisade contre ces chiens d’infidèles, en clair les arabes,

si, il y a 70 ans, la France n’avait pas accordé le droit de vote aux femmes, ouvrant la porte aux querelles familiales dans lesquelles, on le sait, l’homme sort à la fois vaincu et aigri, donc prompt aux actes idiots de démonstration de force,

si, naissant il y a150 ans, l’illustrissime Max Weber n’avait pas dans sa leçon inaugurale ovationnée, exalté le nationalisme et l’impérialisme,

si, naissant il y a 67 ans, Iggy Pop, n’avait pas, détournant honteusement les paroles originales de « Louie Louie », montré au monde que la jeunesse droguée mélangeait Dostoïevski, Bush et Gorbatchev dans une apocalyptique fin du monde, et que le monde à réagit en estimant qu’il fallait d’urgence un peu d’ordre et de la musique digne de ce nom, c’est à dire militaire,

si, naissant il y a 57 ans, Hervé Le Tellier, au lieu de plaisanter sottement avec son « Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable » avait mis son talent à expliquer que l’humain est amnésique, c’est vrai, mais qu’il y a des choses qu’il ne vaudrait mieux pas oublier,

si, il y a 48 ans, Hailé Sélassié s’était abstenu de contribuer à l’essor de cette bande hirsute et bariolée de rastaman fumant tellement de cochonneries d’origine arabe et sûrement financée par des juifs, qu’il est devenu clair qu’il « faudrait bien faire quelque chose » ( Une bonne guerre par exemple),

si, il y a 25 ans, Nintendo, en diffusant sa Game Boy, n’avait pas très considérablement ralenti le processus de réflexion et contribué à l’envol de celui de compétition, idiote de préférence, tout en insinuant de douteux concepts ( je rappelle que déjà Mario Bross lançait des bananes…),

si, enfin, il y a 17 ans, Jacques Chirac, avec la Dissolution de l’assemblée nationale, n’avait pas confirmé de façon éclatante l’exceptionnelle connerie du genre politicien,

il n’est pas sûr qu’il y a 12 ans, Jean-Marie Le Pen ai eu son heure de gloriole « à cause de » Jospin.

La première guerre mondiale n’a pas eu lieu « à cause de» Sarajevo.

C’est ce que m’a appris mon dernier professeur d’histoire, et il commençait par « Et oui, les p’tits gars ».

20 avril

« Tous les hommes sont mortels ». En vertu du doute méthodique évoqué hier, je n’en serai sûr qu’une fois mort moi-même.

En attendant, une fois n’est pas coutume, et en vertu du soupçon de colère né avant hier de l’incompréhensible corrélation entre longévité et crapulerie ( oui, j’aime bien les litotes, et oui, c’est bien à Pasqua que je fais référence), j’aurai bien aimé consacrer aujourd’hui cette chronique à un autre sujet. Disons la malsaine jouissance née de la disparition de certains ( j’allais écrire d’entre-nous).

Mais sont ils vraiment d’entre nous ? Auquel cas, l’ensemble des « nous » laisse douter de la validité du concept d’humanisme.

Et de toute façon, comment se réjouir du

125ème anniversaire de la naissance d’Adolf Hitler ?

 

Mais hélas, je suis au fond, désespérément bon.

Alors à part le

152ème anniversaire du décès de José Dámaso Rodríguez y Rodríguez dit Pepete encorné par l’inconstant toro Jocinero puisqu’au départ, ce dernier voulait démolir un picador, puis, se souvenant que si le toro avait sa chance, le matador pas toujours, à feinté et détruit son vaillant ennemi venu pour porter secours au subalterne.

A part cette bien logique disparition , je n’arrive qu’a déplorer les

542ème anniversaire du décès de Leon Battista Alberti

Inventeur à la fois de la perspective et de la renaissance classique architecturale, qui sait si en oeuvrant plus longtemps, il ne nous aurait pas évité, disons par exemple le rococo allemand ?

82ème anniversaire du décès de Giuseppe Peano :

Sa courbe éponyme est un régal pour l’oeil et il n’a pas attendu Mandelbroot pour inventer les fractales et lui, sans surtout chercher gloire de querelles de colloques en querelles de colloques.

De plus, habitué à remplir des volumes avec d’autres volumes, je ne peux que rêver à son élégant, mystérieux et donc attirant concept de remplir une surface avec une courbe.

Pour clore avec Peano, notons de plus qu’il a inventé l’ensemble Q : il fallait oser.

Quand au

20ème anniversaire du décès de Jean Carmet, c’est heureux que les larmes ne détrempent pas les écrans, je serais illisible.

5 avril 2014

106ème anniversaire de la naissance d’Herbert von Karajan.

J’attendrai le 15 novembre, pour fêter Daniel Barenboïm.

Pourquoi se réjouir de la naissance d’un nazi par opportunisme

– n’hésitant pas à détourner une mineure, à l’aube de ses 50 ans.

– n’ayant manifestement pas bien compris impair dans « De la musique avant toute chose, Et pour cela préfère l’Impair » ( de mauvaises langues affirment même que c’est « imper » qu’il à compris).

– et surtout, ayant imposé à Sony une durée de 74 minutes au CD, pour qu’y tienne sa version de la symphonie n° 9 de Beethoven, alors que la mienne ( enfin, la mienne…) ne dure que 69 minutes. ( et 69, c’est plus poétique, et plus enlevé. 5 minutes de plus montrent, s’il en était besoin, que les Autrichiens restent pompeux, laborieux et long à la détente.).

Alors que Barenboïm est chef d’ochestre, mais aussi immense interprète.

Alors que Barenboïm est incontestablement le plus grand chef pour diriger du Mozart.

Alors que Barenboïm joue « la truite » au piano comme les plus grands chefs (ok, le jeu de mots est limite…).

Alors que Barenboïm, antépénultièmement, a mis un tréma sur l’ « i » de son nom, à la fois par facétie, pour emmerder les journalistes, et par amour de la musique ( vous avouerez que « boïm » sonne mieux que « boim »).

Alors que Barenboïm, enfin, non content d’être un juif Russe né en Argentine, est aussi espagnol pour le fun, et palestinien de part son passeport.

Cet œcuménisme lui vaut hélas une légion d’honneur décernée par Chirac, et améliorée par Sarkosy, mais nul n’est parfait.

24 mars 2014

Aujourd’hui, j’aurais mieux fait de rester au lit.

Je ne fêterai pas la victoire des fascistes aux élection de 1929 : et pas au simple motif qu’ils étaient seul à se présenter. Enfin, remarquez, si mon grand-père n’avait pas émigré, je ne serais pas la à râler.

Je ne fêterai pas non plus les pleins pouvoir accordés à Adolf, en 1933.

Ni la prise de pouvoir des militaires Argentins en 1976.

J’espère juste ne pas avoir à ne pas fêter hier l’an prochain.

Peut-être que, sûrement même, je vais me remonter le moral en écoutant « Dark Side Of The Moon », album des Floyd qui me berce depuis presque aussi longtemps qu’il existe. Mais j’ai déjà commémoré dignement son quarantenaire, l’an dernier.

En fouillant, j’ai trouvé de quoi me réjouir quand même, grâce au

117ème anniversaire de la naissance de Wilhelm Reich.

J’ai peut-être l’esprit mal tourné, mais que veut dire exactement « les conditions d’épanouissement de la satisfaction sexuelle dans les masses populaires » ? Enfin, tant qu’elles sont populaires et pas laborieuses…

Mais ce bref intermède ludique ne me permettra pas de finir la journée sans vitupérer, à cause du

58ème anniversaire de la naissance de Steve Ballmer.

Ce sombre abruti, PDG de microsoft, a traité Linux de « cancer communiste ». Comme quoi connerie et opulence font bon ménage ( tellement bon qu’ici on pourrait même parler d’opulente connerie). Ceci dit, vu que moi, je pense que windows est un « cancer capitaliste »…

23 mars 2014

265ème anniversaire de la naissance de Pierre-Simon de Laplace.

J’ai longtemps aimé son démon, mais la fois ou il a vraiment fait fort, c’est en répondant à Napoléon qui lui demandait la place de dieu dans son explication de l’univers : « Sire, je n’ai pas eu besoin de cette hypothèse ».

102ème anniversaire de la naissance de Wernher von Braun.

Vérification d’une théorie relative à l’homme : « plus on en a une grosse, moins on est agressif ». Ses V2 ont tués bien plus de monde que sa Saturne V.
Y a-t-il corrélation avec son mariage avec une bombe (encore ?), de 16 ans sa cadette ? En tout cas (cf 18 mars 2014), vous êtes à même de calculer ses émoluments.

57ème anniversaire de la naissance de Chantal Lauby.

Sa réplique d’anthologie relative à l’inversion d’emplacement d’un stylo et d’un tampax lui vaut une place ici.

28 février 2014

Un peu d’histoire.

1634 ans que le christianisme est devenu officiel.

En 1905, il est en France dés-officialisé.

De nos jours, le gouvernement, conscient de cette énorme erreur instiguée par un gauchiste chafouin, tente de le ré-officialiser pour illuminer les tristes tronches des bigotes. Quand au gauchiste sournois, il retournera sa veste un an plus tard, bafouera en 1910 le droit de grève dans les transports en communs et recevra donc for justement un prix Nobel de la paix.

189 ans que l’Alaska a une frontière.

Seule la neige s’en fout, à moins qu’elle aussi, à l’instar du nuage de Tchernobyl, respecte les tirés jaunes des cartes Michelin.

93 ans que les marins de Kronstadt se soulèvent.

Comme seul les poitrines et les robes ont le droit, on les rabaisse peu après.

81 ans que les nazis suppriment les libertés civiques .

Bertolt Brecht se tire le jour même.

Il y a 79 ans, Wallace Carothers invente le Nylon.

Quel con ! C’est la porte ouverte au collants pour les femmes… Heureusement du coup (enfin du coup…), c’est aussi porte ouverte à la pèche à la ligne pour les hommes. Ça tombe bien… Il faut noter qu’à partir de 1946, les hommes pourront aussi avantageusement lire « l ‘équipe ».

1958 : les 3 semaines de congés payé sont votés.

Une semaine de gagnée. La simple courbe de tendance nous apprend que tout le monde sera payé pour rôtir sur les plages toute l’année, à l’entour des années 2800.

En plus de partir en vacances, le peuple, aveuglé de rire et d’embruns, oublie que le gouvernement profite de ce laps de temps, où « faire la grève » ne se dit que pour « arpenter le bord de mer », se dépêche de faire voter quelques lois iniques. On peut en déduire qu’en 2800, toutes les lois seront iniques, mais à mon avis la courbe de tendance étant ici plus exponentielle que linéaire, on peut s’y préparer dors et déjà.

44 ans que Pompidou a déclaré : « L’emprise de l’homme sur la nature est devenue telle qu’elle comporte un risque de destruction […] les biens élémentaires les plus nécessaires à la vie, comme l’air et l’eau, commencent à faire défaut. ».

On en a tenu compte…au moins pour l’eau qu’on récupère en fondant les glaciers.

Il y a 28 ans : assassinat d’Olof Palme et il y a 26 ans : Jean Luc Tricoire devient champion d’Europe de tir sur cible mobile.

Je me demande sur qui il s’est entraîné…

Il y a 13 ans, le visionnaire Jean Glavany annonce un plan d’aide pour lutter contre la vache folle.

Ce plan ayant échoué, Roselyne Bachelot sévissait encore il y a peu, ainsi que Notre ex-Première Dame, pourtant consacrée il y a 10 ans artiste de l’année.

Il faut surtout fêter le 481ème anniversaire de la naissance de Montaigne, puis, s’il vous reste du temps, le 119ème de la naissance de Pagnol et le 72ème de Brian Jones.

Enfin, en cas d’insomnie, vous pourrez toujours penser à Marcel Charles Chevalier, né il y a 93 ans, dernier bourreau officiel de la république. Ce salaud de Badinter l’a mis au chômage, sans en référer au peuple qui s’amusait bien pourtant du sifflement de la lame, s’instruisait du coup sur l’accélération des corps soumis à la gravitation, et appréciait le « tchac ! Boum ! », tellement plus français et élégant que le « Boum ! Tchac ! » des batteurs nègres fils d’esclave hommes de couleur africains de souche noirs américains de jazz. La question essentielle est tout de même « qui payait le blanchisseur de Marcel Charles Chevalier ? ».

24 février 2014

551ème anniversaire de la naissance de Pic de la Mirandole.

De 5 à 15 ans, il fut mon idole. Après j’ai cessé d’idolâtrer.

305ème anniversaire de la naissance Jacques de Vaucanson.

Son canard automate a brûlé en 1879, sûrement un échec lors d’une tentative de cuisson.

Plus anecdotique :

60ème anniversaire de la naissance de Plastic Bertrand.

59ème anniversaire de la naissance de Steve Jobs.

32ème anniversaire de la naissance d’Amandine, premier bébé éprouvette.

Outre ses talents de tripatouilleur in vitro, Jacques Testard a aussi pas mal publié, y compris des romans : « Simon l’embaumeur » est excellent.

Ah oui, aussi :

94ème anniversaire de la naissance de la fondation du Parti national-socialiste ouvrier allemand : du « DAP » on passe au « NSDAP ». Aujourd’hui, seul « NS » est resté dans les mémoires, ainsi que quelques détails de l’histoire.

Clef two-factor authentication