Tag Archives: Merde

26 mai

C’est bien gentil de fêter des anniversaires. Ça part d’un bon sentiment. Mais ça peut être bien injuste.
Prenez Rutebeuf, par exemple, on sait de façon incertaine qu’il a du naître vers 1230, et de façon plus certaine qu’il est mort après. Alors, le jour…
Donc, pour lui et nombre d’autres, si on veut fêter, il faut improviser.
J’improvise donc et décrète le

784ème anniversaire de la naissance de Rutebeuf.

Petit, j’ai trouvé bien malheureux de perdre ses amis à cause du vent. En lisant plus tard toute la complainte, j’ai relativisé la validité des explications des doctes professeurs de collège. Et c’est en fouinant que seul j’ai trouvé quelques délices dans les fabliaux. « Le pet du vilain » en est un que je ne répugne pas à utiliser pour expliquer le sens du monde, avant de sombrer avec délice dans la scatologie.

Et puis, il faut être honnête, le vieux français à deux immenses avantages.
– On peut sans rougir écrire « fere », « argens » ou « enporter ».
– L’abondance de notes autorise, suscite même toutes les évasions, et d’écrits en écrits, on voyage plus qu’avec Havas.

Ces mots grecs auxquels on a échappé 5.

Bromonomie : nom

Mesure de la puanteur.

« Il ne fait point doute que le jeune Gargantua étudia fort tôt la bromonomie, tant sa maîtrise technique et la pertinence de son jugement s’avèrent. Pour exemple le « Rondeau » ( Rabelais. « La vie très horrificque du grand Gargantua », Chap. XIII( pour les uns) XII(pour les autres)):

« En chiant l’aultre hyver senty
La guabelle que à mon cul doibs,
L’odeur feut aultre que cuydois :
Ien feuz du tout empuanty.

O si quelqu’un eust consenty
M’amener une que attendoys.
En chiant.

Car ie luy eusse assimenty
Son trou d’urine, à mon lourdoys.
Ce pendant eust avecq ses doigtz
Mon trou de merde guarenty.
En chiant. » »

(Thomas Stilton : « Universal measurement in the sixteenth century in France  »)

S + env. 13160

Steak pour le roi, pour celui qui le lira.
Steak alors.
Film, vacances, voiture, temps, travail de steak.
Mouche à steak.
Oui ou steak ?
Il m’ est arrivé un steak.
Il ne lui arrive que des steaks.
Avoir du steak dans les yeux.
Avoir un œil qui dit steak à l’ autre.
Bouffer du steak.
Dire steak à quelqu‘un.
Être dans le steak( jusqu‘ au cou).
Foutre le steak.
Laisser quelqu‘un dans le steak.
Manger du steak.
Marcher dans le steak ( du pied gauche).
Mettre quelqu‘un dans le steak.
Mettre le pied dans le steak.
Ne pas se prendre pour du steak( ou pour un steak).
Ramasser du steak.
Semer le steak.
Sortir quelqu‘un du steak.

C’est le futur :

Merci les japonais

( à propos, Fukushima, c’est un beau steak.)

Clef two-factor authentication