Tag Archives: Mathématiques

13 juin

126ème anniversaire de la naissance de Fernando Pessoa.

Je fais ça avec tous le poètes que j’aime : ouvrir au hasard, et prendre.
Pessoa, et l’ingénieur Alvaro, me comble(nt?): à tous les coup je gagne. Même la, ici, de suite, je parie : en « live »…



Gagné¹.

48ème anniversaire de la naissance de Grigori Perelman.

Je ne sais pas si les mathématiciens se recyclent en fous, ou si les fous se recyclent en mathématiciens. Perelman oscille sûrement.
Je ne suis pas assez au fait du monde des conjectures pour apprécier vraiment ses exploits.
Mais, quand le même Bruno qu’avant hier m’a montré que Perelman avait cherché à calculer la vitesse horizontale du Christ sur l’eau du lac de Tibériade pour ne pas couler, j’ai tombé mon chapeau.

1 Oeuvres complètes de Fernando Pessoa 3. Poésie et proses de Álvaro de Campos. Edition de la Différence,
– Hasard : p. 91, § 4. Touché.
– « Lisbon Revisited ». p. 119. Touché.
– « Petite Note », hasard encore. P,135, 1er vers. (Apollinaire aussi sait ce que « briser » dit). COULÉ.

11 juin

69ème anniversaire de la naissance de Roland Moréno.

C’est grâce à la carte à puce qu’il a pu vivre décemment, hélas pas comme il en rêvait du fait de son « Radoteur ». Mais de nos jours, qui à besoin d’une machine pour radoter, et le marketing se moque bien de la poésie mécanique pourvoyeuse de noms de marque décalés. Il faut vendre et quand un acronyme d’apophtegme, un nom de quartier tyrannisé pour être alphabétiquement optimisé, voire simplement le nom du bistrot voisin issu lui-même de considérations sur la descendance suffisent¹, pourquoi radoter plus ?
Enfin, il à tout de même pu se lâcher dans un livre de 437 grammes.

Une erreur de pointeur dans le code de Wikipédia fait que nous devons fêter aujourd’hui le

63ème anniversaire de la naissance de Bjarne Stroustrup

qui est né un 30 décembre.
Les « res horrendae » du C++ se retournent très justement contre leur inventeur.
Son livre à lui pèse 1,779 kg

58ème anniversaire de la naissance de Simon Plouffe.

Merci à Bruno pour m’avoir fait découvrir son Encyclopédie en ligne des suites de nombres entiers.
J’y vais jouer parfois, avec des suites improbables de mon invention, et, à l’exception de celles ou je me suis trompé dans mes calculs, elle les connaît toutes. Je manque de génie.
Cette encyclopédie ne pèse quand à elle, rien, ou une poignée d’électrons ce qui revient au même.

Enfin,

49ème anniversaire de la naissance de Manuel Uribe Garza.

Il n’a rien publié ni inventé, mais en matière de poids, il écrase tout le monde avec ses 590 kg.
Si on l’avait découpé en 10 tranches égales ( dans le sens vertical, s’entend ), son (leurs) IMC aurait (auraient) été normal (normaux), au lieu de ça, il est dans le livre des records.
Et il va y retourner pour être mort d’un régime.

1. Asics, Auchan, Les 3 suisses.

30 avril

237ème anniversaire de la naissance de Johann Carl Friedrich Gauss.

C’est une des dates les plus sûres de ce calendrier puisque c’est ( j’aime la poésie de Wikipédia ) « Le petit Gauss » lui même qui l’a calculé.
Fier inventeur de l’ « enclos polyvalent », courbe en cloche éponyme (oui, j’aime « éponyme », et je tâche de l’écrire tous les 33,33 billets) qui enferme à peu près tout ce que l’on veut dans un espace ou il vaut mieux être au centre sous peine d’encourir l’opprobre ou le dédain, ce mathématicien nous permet, grâce à sa signature, d’approcher un peu plus le concept d’obsession ( en l’occurrence mais vous l’avez deviné, des courbes).
220px-Carl_Friedrich_Gauß_signature.svg

Sinon, suicide d’Adolf Hitler, marié hier. Je ne comprendrais jamais cet homme, mais bon, ça c’est un (vrai) détail.
Depuis Muddy Waters, Sergio Leone, Jean-François Revel, Ernesto Sabato, Grégory Lemarchal même, pour ne citer que les plus célèbres des célèbres de l’encyclopédie libre, essaient de lui piquer la place. Tout le monde s’en fout, demain, c’est le 1er mai.

Ps : La courbe de Gauss n’est pas toujours adéquate, prenez les cons par exemple, en théorie ils devraient siéger en petit nombre, sur le côté droit, en pratique…

28 avril

108ème anniversaire de la naissance de Kurt Gödel.

Ses « théorèmes d’incomplétudes », ardus certes, mais ruinant l’idée que tout est démontrable, rêve de mathématiciens osant être plus prétentieux que moi, ont tout pour me ravir. Sinon, les polycopiés de Mr Jégou étaient plus brouillons que la page Wikipédia d’aujourd’hui, mais quand j’ai compris « l’argument diagonal », utilisé dans la démonstration ( et dans bien d’autres ), j’ai compris pourquoi les matheux pouvaient parfois paraître jubiler sans raison.
Grâce aussi lui soit rendu d’avoir inspiré Douglas Hofstadter pour son « GBE ; Gödel, Escher, Bach : Les Brins d’une Guirlande Éternelle », qu’il y a un quart de siècle, quelqu’un d’autre « en a racheté un pour me l’offrir ».

66ème anniversaire de la naissance de Terry Pratchett.

Si Harry Potter n’est pas votre tasse de thé en matière de littérature anglo-saxonne , mais que vous êtes adepte du décalé et ne reculez pas devant l’appellation « heroic fantasy », alors les « Annales du disque-monde » sont pour vous.
Entre mille réjouissances, la théorie sur la vitesse de la lumière supplante incontestablement celle d’Einstein en terme de poésie, et un tome en anglais vous laisse stupéfait devant l’extraordinaire traduction.

Sinon, bien trop d’autres pour un seul jour.

20 avril

« Tous les hommes sont mortels ». En vertu du doute méthodique évoqué hier, je n’en serai sûr qu’une fois mort moi-même.

En attendant, une fois n’est pas coutume, et en vertu du soupçon de colère né avant hier de l’incompréhensible corrélation entre longévité et crapulerie ( oui, j’aime bien les litotes, et oui, c’est bien à Pasqua que je fais référence), j’aurai bien aimé consacrer aujourd’hui cette chronique à un autre sujet. Disons la malsaine jouissance née de la disparition de certains ( j’allais écrire d’entre-nous).

Mais sont ils vraiment d’entre nous ? Auquel cas, l’ensemble des « nous » laisse douter de la validité du concept d’humanisme.

Et de toute façon, comment se réjouir du

125ème anniversaire de la naissance d’Adolf Hitler ?

 

Mais hélas, je suis au fond, désespérément bon.

Alors à part le

152ème anniversaire du décès de José Dámaso Rodríguez y Rodríguez dit Pepete encorné par l’inconstant toro Jocinero puisqu’au départ, ce dernier voulait démolir un picador, puis, se souvenant que si le toro avait sa chance, le matador pas toujours, à feinté et détruit son vaillant ennemi venu pour porter secours au subalterne.

A part cette bien logique disparition , je n’arrive qu’a déplorer les

542ème anniversaire du décès de Leon Battista Alberti

Inventeur à la fois de la perspective et de la renaissance classique architecturale, qui sait si en oeuvrant plus longtemps, il ne nous aurait pas évité, disons par exemple le rococo allemand ?

82ème anniversaire du décès de Giuseppe Peano :

Sa courbe éponyme est un régal pour l’oeil et il n’a pas attendu Mandelbroot pour inventer les fractales et lui, sans surtout chercher gloire de querelles de colloques en querelles de colloques.

De plus, habitué à remplir des volumes avec d’autres volumes, je ne peux que rêver à son élégant, mystérieux et donc attirant concept de remplir une surface avec une courbe.

Pour clore avec Peano, notons de plus qu’il a inventé l’ensemble Q : il fallait oser.

Quand au

20ème anniversaire du décès de Jean Carmet, c’est heureux que les larmes ne détrempent pas les écrans, je serais illisible.

23 mars 2014

265ème anniversaire de la naissance de Pierre-Simon de Laplace.

J’ai longtemps aimé son démon, mais la fois ou il a vraiment fait fort, c’est en répondant à Napoléon qui lui demandait la place de dieu dans son explication de l’univers : « Sire, je n’ai pas eu besoin de cette hypothèse ».

102ème anniversaire de la naissance de Wernher von Braun.

Vérification d’une théorie relative à l’homme : « plus on en a une grosse, moins on est agressif ». Ses V2 ont tués bien plus de monde que sa Saturne V.
Y a-t-il corrélation avec son mariage avec une bombe (encore ?), de 16 ans sa cadette ? En tout cas (cf 18 mars 2014), vous êtes à même de calculer ses émoluments.

57ème anniversaire de la naissance de Chantal Lauby.

Sa réplique d’anthologie relative à l’inversion d’emplacement d’un stylo et d’un tampax lui vaut une place ici.

18 mars 2014

53ème anniversaire de la naissance d’Arnaud Lagardère.

Je laisse de côté ses frasques capitalistes pour m’intéresser aux mathématiques de l’amour.

Il est statistiquement manifeste que plus on est riche, plus sa compagne/son compagnon est jeune.

Soit les postulats suivants :

– Les jeunes pauvres peuvent prétendre à une compagne riche plus âgée, pour les mêmes raison que les pauvresse jeunes, mais canons, peuvent prétendre à un compagnon riche plus âgé.

– Les pauvres et pauvresses moins jeunes, n’ayant pas réussi à devenir de riches vieux, peuvent prétendre à une compagne ou un compagnon du même âge, sans plus (ni moins d’ailleurs).

Et bien il faut noter qu’en pratique, le rapport différence d’age/richesse n’est pas linéaire.

Démonstration :

Etant pauvre moi même, je vais servir de référence, d’étalon ( sans aucune référence autre que celle du pavillon de Breteuil ), puisque Lagardère et moi avons le même age.

En théorie, le sus-nommé devrait avoir une compagne âgée de 5 mois, au regard de nos différences de fortune.

Détail du calcul :(A peu près 50 ans / A peu près 120 fois mieux payé ⋍ 0,42 ans).

Sa compagne actuelle ayant 23 ans, il semble donc au yeux de ses détracteurs 50 fois moins performant (1) que prévu, suscitant ainsi bien des critiques sur sa capacité à conduire les affaires dont il est en charge.

Sinon

324ème anniversaire de la naissance de Goldbach.

Sa conjecture, bien qu’évidente au communs des mortels, n’est toujours pas prouvée.

(1) En introduisant la variable « canon », et en supposant qu’une bonne compagne est 50 fois plus canon qu’un nourrisson, tout rentre à peu près dans l’ordre : ( (53/120)*50⋍22.1).

Clef two-factor authentication