Etoiles II : Donne moi une cigarette, et je continue l’histoire…

Je suis le fou de Rahma
bonne comme le pain
fertile comme la terre
oiseaux dans mes yeux
ils disent que je suis fou
ce n’est pas vrai
je crie je pleure et me tais
je danse sur la flamme
et je parle aux morts
je suis une clé qui tremble
un livre ouvert pour les enfants qui ont peur
je suis le cimetière des pauvres
mais je ne suis pas une apparition
on dit
depuis que j’ai dormi entre les seins de Rouhania
il est fils de la solitude
tu sais
quand Nachoude, le vieux pêcheur, est mort, emporté par l’écume grise
on lui fit les funérailles grandioses
les chats avaient pleuré
la mer se retira du chant et la lune veilla longtemps sa tombe
moi je suis le sommeil coupable et l’exil des chiens
j’ai l’amitié des chats et des pauvres
toutes mes épouses ont été infidèles
sombrées dans une folie froide
des images et non des âmes
ils disent que je suis fou
alors que je suis seul
un peu triste
écoutez-moi,
je vais tout vous raconter…
je lui ai donné une chèvre…
non
je ne suis pas fou
donne-moi une cigarette et je continue l’histoire…

(Tahar Ben Jelloun, Les amandiers sont morts de leurs blessures)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication