Hommitude ? Hommerie ? Hommage, voila, c’est ça.

J ‘ai su que j’étais un homme le jour ou j’ai lu Vialatte.
Tout les quinze jours, autrefois, j’attendais l’autobus 27 au coin de la rue de la Glacière.¹
En rentrant du bibliobus.²
Ou j’ai emprunté mon premier Vialatte.³
( Pour le chapeau mou, c’est arrivé plus tard )

1) Véridique.
2) Véridique.
3) Véridique.

Pas de notes pour le chapeau, je n’ai que des stetson, un feutre, et une casquette de marin.

De nos jours, c’est le 9 qui passe à La Glacière, le 27, fort de sa gloire, a rejoint les beaux quartiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication