Ombres

Fenetre damour
Derrière la fenêtre, il y a une rose. Et un cadeau de parfum.
Certains soirs, la lumière de la chambre tamisée laisse danser les ombres. Tout à tour Chopin, Bach, puis le Boléro, et un concerto de Weber. Enfin Wagner, puis doucement, un instant de Schubert, et un requiem ( je ne sais pas lequel ).
Je crois qu’ils s’aiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication