24 mai

328ème anniversaire de la naissance de Daniel Gabriel Fahrenheit.

Allemand, c’est sûr, scientifique, faut voir.
Que, pour définir une échelle, surtout de température, on ai besoin de références, je le conçois.
Mais de là à prendre la température la plus basse de sa ville natale, comme bas, la température du sang de cheval, comme haut, et de subdiviser l’intervalle en 12, puis en 8…
Je conçois plus facilement que ces pervers d’Américains s’en soient entiché, sauf pour le Jack Daniel’s old n°7, qui titre 40° partout dans le monde, commerce international oblige. De toute façon, passé une bouteille, personne n’a vraiment froid à Dantzig, et le sang d’un cheval bout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication