26 avril

26ème anniversaire de la fusion du réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobil.

De propre, le nom est devenu sale certes, mais aussi commun puisque désormais tout un chacun peut se laisser aller à un « c’est un tchernobil ! » devant le spectacle d’une crotte de chat sur son paillasson.

0ème anniversaire de ma propre radiation.

L’administration à le sens de l’humour et connaît ses classiques. Radier c’est irradier sans « i », et ça, c’est un quasi plagiat d’une préface de Boby Lapointe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication