24 avril

Il faut savoir fêter les événements. Abandonné à lui-même l’homme fêterait n’importe quoi n’importe quand, ce serait l’anarchie. C’est pour cela qu’il existe calendriers et commémorations.
Mais en plus des calendriers, il faut parfois faire preuve d’esprit de synthèse.
Si, par exemple, je vous avais hier proposé de fêter le

47ème anniversaire de la mise en orbite du Colonel Vladimir Mikhaïlovitch Komarov

puis proposé de mettre tous les Colonels en orbite, vous auriez à juste titre pensé qu’il était stupide de donner de la hauteur de vue à ceux que l’esprit bas pousse à l’extermination.

Mais si j’attends aujourd’hui pour saluer le

47ème anniversaire du décès du premier spationaute en mission, le sus-nommé Vladimir Mikhaïlovitch Komarov

vous risquez d’être plus enclins à m’approuver.
Sauf à me trouver l’esprit bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication