13 avril 2014

Bipolaire, alcoolique, forcement artiste donc, je « plonge » parfois.

C’est le cas ces jours. Pas de chroniques donc, je cuve. Si d’aventure, je me relève, c’est pour écouter Mozart, en maudissant mes enceintes. Il n’y a pas idée d’user ses oreilles avec « ça ». L’avantage, des Sex Pistols, c’est qu’il y a plus de haine que de notes, et la haine, si on monte le volume, déferle toujours.

Apprendre (JE VAIS ECRIRE EN MAJUSCULE POUR TACHER DE SIGNIFIER MA DESAPPROBATION ) que c’est l’anniversaire de LACAN, me donne juste envie de retourner me coucher.

D’ailleurs, j’ai fais plus de 10 ans de psychanalyse : je vous laisse juger de ma stupidité, et je vous laisse maître de votre culture. Enfin, il y a Shuiten c’est un régal des yeux.

Sinon, comme d’hab, au moins une bonne équipe de footeux.

C’est dis, je coupe le requiem, je mets Duruflé ( c’est volé à un pote, et comme je ne connais pas, ça « m’écorche moins ») et je me couche.

3 Commentaires sur “13 avril 2014

  1. Tant de beaux Requiem pour ne mourir qu’une fois… C’est pas juste !

  2. Et oui, c’est volé.
    C’est plutôt bon d’aller chercher, enfin, doucement fouiller sur ton bureau.
    Tu poses sur ton blog. Et je picore. Pas forcément le lendemain.
    Tu poses tes gouts musicaux de même, et je picore aussi.
    C’est un « fait » que
    Berlioz (Grande messe des morts — Dimitri Mitropoulos)
    Brahms (Ein Deutsches Requiem — Carl Bamberger)
    Brahms (Ein Deutsches Requiem — Helmut Koch)
    Britten (War Requiem — Carlos Maria Giulini)
    Bruneau (Jacques Mercier)
    Charpentier (Messe en la mémoire d’un prince — Jean Tubéry)
    Duruflé (Michel Plasson)
    Dusapin (Requiem[s] — Laurence Equilbey)
    Dvořák (Karel Ancerl)
    Dvořák (István Kertész)
    Fauré (Matthew Best)
    Fauré (Nadia Boulanger)
    Fauré (Philippe Herreweghe)
    Fauré (Bernard Thomas)
    Gilles (Philippe Herreweghe)
    Gouvy (Jacques Houtmann)
    Hindemith (Ein Requiem « Denen, die wir lieben » — Paul Hindemith)
    Lejeune (Cantus Tenebrarum)
    Letort (Requiem pour Tchernobyl — Andreï Galanov)
    Ligeti (Michael Gielen)
    Liszt (János Ferencsik)
    Lotti (Thomas Hengelbrock)
    Michna (Bernard Lallement)
    Mozart (Ton Koopman)
    Mozart (Nicol Matt)
    Mozart (Laurent Petitgirard)
    Ockeghem (Marcel Pérès)
    Richafort (Paul Van Nevel)
    Ryu (Sinfonia da Requiem — Lukasz Borowicz)
    Schütz (Musikalische Exequien — Philippe Herreweghe)
    Schütz (Musikalische Exequien — Stoyan Kraler)
    Schütz (Musikalische Exequien — Rudolf Mauersberger)
    Schumann (Miklos Forrai)
    Schumann (Requiem für Mignon — Miklos Forrai)
    Suppé (Wolfgang Badun)
    Takemitsu (Requiem for Strings — Hiroshi Wakasugi)
    Vásquez (Agenda Defunctorum — Josep Cabré)
    Verdi (Gianfranco Rivoli)
    Verdi — Bazzini, Boucheron, Buzzola, Cagnoni, Coccia, Gaspari, Mabellini, Nini, Pedrotti, Platania, Ricci, Rossi — (Messa di requiem in memoria di Rossini — Helmut Rilling)
    Victoria (David Hill)

    ben, j’en suis bien loin, et en plus les truc entre parenthèses sont du chinois. (surement des artistes… les artistes sont égoïstes, ils n’apprécient pas qu’on leur vante d’autres artistes)

    Mais bon, avant de ne mourir qu’une fois ( apparemment), on peut toujours espérer.

  3. Achetés depuis :
    – Giovanni Bottesini, « Messa da Requiem » (Joyful [sic !] Company of Singers / London Philharmonic Orchestra — Thomas Martin)
    – Michael Haydn, « Requiem pro defuncto archiepiscopo Sigismundo » (Choir of the King’s Consort / The King’s Consort — Robert King)
    – Krzysztof Penderecki, « A Polish Requiem » (Warsaw National Philharmonic Choir and Orchestra — Antoni Wit)
    – Carl Rütti, « Requiem » (The Bach Choir / Southern Sinfonia — Jane Watts / David Hill)

    « Faisons un nœud à notre mouchoir pour ne pas oublier de vivre. Car l’homme n’oublie jamais de mourir. Même le dimanche. » (A. Vialatte, chronique de « La Montagne » du 21 mai 1967)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication