Chapitre 2 ( Pas retouché)

Je suis parti, les larmes aux yeux.

Dès le lendemain, je t’écrivais.

Cahier seyes.

4 page pages au minimum recto verso.

J’étais sensé être baby sitter, mais Renaud dormait comme un loir.

Musique, alcool. De toute façon, et la maîtresse de la maison me l’a montré : elle m’a pris ( c’est mon père qu’elle voulait, mais moi, j’étais hippie, alors ce genre de détails, et dans son drame, elle a prit et j’ai donné ce qu’elle voulais de désespoir d’avoir ce qu’elle pouvait…) Ses seins, ses lèvres, c’était pas toi. J’ai juste écris 5 ans.

Et j’ai attendu…

Et 5 ans après, je suis venu : tu n’avais plus 13 ans

Pas un sous, une tente sans matelas, septembre au bord du lac Léman, il faisait dur et froid.

Il y avait un bar pas loin:2 pièces d’un franc : Higelin. « Part ! Ne te retourne pas » « Avec la rage en d’ans » et un verre ( Dame, les bord du lac Leman…)

Les matins : toi. Que toi.

Des gamines, ou des mamies, la plus belle fille que j’ai vu, d’autres. Herbe, bijoux .

Mais toi…

Toujours la.

Je m’en fous, ça a 40 ans.

Et toi…

5 heures de micheline. Pour replonger de la ou je ne suis plus jamais sorti. ( Tu connais des gens qui n’espèrent pas le paradis ?) Pas payé, le train : évidemment, l’argent j’en avais pas, ou juste pour toi. Sur un banc, un matin, j’étais sale . Roald Dall « kiss kiss », et l’autre « Bizarre, bizarre ». Et tes émotions.

Tour dans Thonon ? Le soir, j’ai nagé dans le lac », et puis Higelin, Whisky, et tente caillouteuse : j’attendais demain, propre, c’était mieux. Le Léman la nuit, c’est froid, mais j’aurais fait tout pour toi. Et encore après. Tes yeux restaient ces puits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

 
Clef two-factor authentication