Poésie du lapin blanc

Vendredi, 23h : roulette russe 6 :
Whisky pour tous,
Dans un verre , du lsd.
Gagné.
La fille (une fille), et le ‘trip’.

Samedi matin 9h ( plein carton donc)

« Au bureau, expliquez ! »:

« Dans la plaine les baladins
S’éloignent au long des jardins
Devant l’huis des auberges grises
Par les villages sans églises.
Et les enfants s’en vont devant
Les autres suivent en rêvant
Chaque arbre fruitier se résigne
Quand de très loin ils lui font signe.
Ils ont des poids ronds ou carrés
Des tambours, des cerceaux dorés
L’ours et le singe, animaux sages
Quêtent des sous sur leur passage. »

Ma foi, c’est « original », mais, intéressant.

2 Commentaires sur “Poésie du lapin blanc

  1. Pour briller en commentaire de textes, il suffit peut-être de fumer la même moquette que le poète!

  2. Le LSD, et l’absinthe, c’est un peu un cran au dessus de la moquette.
    Mais les histoires sont vraies, alors.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication