31 mars 2014

Je ne parlerai pas du

418ème anniversaire de la naissance de René Descartes.

ni du

329ème anniversaire de la naissance de Jean-Sébastien Bach.

et sûrement pas du

59ème anniversaire de la naissance d’Angus Young.

Pour me consacrer entièrement au

36ème anniversaire de la naissance de Cindy Sander,

En effet, pourquoi perdre son temps avec un rigolo, couard et menteur, de surcroît gigolo de la reine de Suède, qui empoisonné, n’a rien trouvé de mieux comme antidote qu’un mélange de vin et de tabac, et qu’évidemment, il en est mort ?

Pourquoi chanter les louanges d’un compositeur sourd. ( ok, c’était pas celui là, mais la recherche de l’objectivité n’est pas toujours bénéfique, cf ma chronique d’hier, et puis, qu’est ce qui nous prouve que Bach n’était pas sourd ? )

Pourquoi enfin s’inquiéter d’un quasi sexagénaire qui s’exhibe devant des milliers d’enfants, en culotte courte, affublé de ridicules cornes de diable en plastic clignotant, et, se roulant par terre, tripote lubriquement sa guitare ?

Alors qu’enrobée de lumière, Cindy Sander nous a étonné et ravi, grimpant tenacement les marches du succès, et apportant cet immense message d’espoir à l’humanité toute entière : « A plus qu’on est mauvais, a plus qu’on est célèbre. ».

Je n’en veux pour preuve que les résultats sans appel du test suivant :

Prenez un échantillon représentatif de jeune, soit un jeune. Dites lui « René »: silence poli, dites lui « Jean-Sébastien » : il pensera « Nouvelle star », dites lui « Young » : il cessera de penser. Dites enfin « Cindy » : avant même de s’écrier « Sander ! », il chantonnera « papillon de lumière ».

Ps : Dans le cas ou le 5 février prochain, cette chronique survive, je vous promets de traiter d’Huysmans, d’André Citroën, de Charlotte Rampling, voire de Daniel Balavoine, mais d’éviter celle qui a donné au « buzz » ses lettres de noblesse en mimant en haut un appel téléphonique qui se voulait excité tout en secouant en bas une paire de protubérances chirurgiquée qui se voulait excitante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation

Clef two-factor authentication