Maïeutique du diable I

– Boulgakov ?
– Boulgakov ?
– Boulgakov ?
– Ho, ho, ho, je dormais la ! Ta gueule ! Tu as mon âme, ça suffit pas ? Je dormais la. Je dormais. Je dors.
– Soyez poli, Mr Boulgakov, s’il vous plaît. Le contrat ne mentionne rien à ce propos, mais c’est tout de même un désir humain, d’être respecté.
– Humain ? Tu te fous de moi ?
– Bien, bien, bien, je vais alors tâcher d’être bref.
– Tâche.
-Bien, bien, bien, voila, nous avons un problème. « Le maître et Marguerite » ne se vend, disons, pas assez. Et c’est disons, un problème stratégique, voila.
– Problème, problème, disons, disons…Bien, bien. Je sais pas moi, rachète Amazon, Gallimard, la Fnac, ou tout, t’as les moyens !
– Nous pensons qu’il serait plus adapté d’amplifier votre commande.
– Qui nous ? Quoi amplifier ? Tu veux que j’écrive plus gros ? Plus gras ?
Change de police, je sais pas moi, il a dit quoi Faust ? Et dieu aussi, il a dit quoi ?
– Dieu s’en fout, il gère trop de cons.
– Des cons ? Et toi, c’est qui que tu loges, des génies ?
– Laissons, laissons. Revenons à mon propos. Il serait à propos de vendre l’idée. Chez vous, il y a trois axes d’intérêt : le sexe, la drogue et le rock’n’roll.
– L’alcool aussi connard, et ma voisine, et les oiseaux, et
– Michel…
– Mikhaïl s’il te plais.
– Mikhaïl si tu veux.
– « Disons disons », « propos propos », on voit bien que c’est dieu qui a créé le verbe…
– Passons, passons. L’alinéa 14 du paragraphe 11 est clair, «  je m’engage à »…
– Ok, ok, tu veux une autre histoire ?
– Non, non, Mikhaïl, amplifier, amplifier, juste amplifier. Celle la est bien mais…chez vous, il y a un, enfin quelqu’un, qui…
– Qui quoi ? Pareil en moderne ?
Sex, drugs and rock’n’roll ? Villon, Mozart ?
– Laissez moi finir. Chez vous donc, un, enfin, une icône.
– Un ou une ?
-BOULGAKOV TA GUEULE ! T’es sous contrat et j’ai d’autres
-Chats à fouetter, je sais, je sais, je sais.
-Bon, bon. DEMERDE TOI : vends ton truc. Coordonnées : Jagger, Mick, Darford. Bon ?
– Jagger, Mick, le mec des Stones ? C’est fini, ces histoires, c’est trop vieux.
Moi je m’en fout, mais ça peut pas marcher ce truc de vendre « mon truc ».
-Il y aura des reprises, Mikhaïl, il y aura des reprises.
Sympathy for the Devil,Guns N’ Roses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication