8 décembre

71ème anniversaire de la naissance de James Douglas Morrison
– Un pétard ? Mon herbe personnelle n’a pas de goût.
– Un acide ? on m’a fourgué un truc douteux et sûrement éventé.
– Du bourbon ?, de la coke ?

Haine du CD, depuis que le hurlement qui clôt « Alabama song » a perdu son âme¹. Avec mon vinyl, rayé certes, mais dynamique, quand Jim hurlait, je tremblais avec mes enceintes. Aujourd’hui, il faut que tout tienne dans 128 bits, alors l’émotion qui ne tient pas elle, dans 128 bits, préfère la clef des champs.

Je sais encore par cœur « The Celebration Of The Lizard », et oui, oui, j’ai passé une nuit à draguer une américaine, en ne parlant que par citations, piochées dans l’intégrale des Doors. Commencer par « C’est quoi ton nom ? » … pour finir dans ses bras avec « Je t’aime »( L’âme de la cuisine, ou l’odeur mes mes santiags n’étant pas forcément conviés à la fête ).

1. C’est vrai aussi, entre autres, de « La Grange » de ZZ TOP.

ps : Si je ne passe pas l’hiver prochain, il sera toujours temps de créer le club des 2 fois 27.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication