Oulipo: plaisir de la continuité.

Imesle

Si loin vous estes, ma dame, de mon lit,
Que, de la nuit, sommeil ne m’est venu ;
Si loin vous estes, que suis meslencolie,
Que suis dolent, et ame mise a nue.
Si loin vous estes, ma dame, de mes yeux,
Que, tout ce jour, soleil n’a point paru ;
Si loin vous estes, que ne suis plus joyeux
Que suis un ours, pour mes amys bourru.
Mais si presz estes, ma dame, de mon coeur
Que n’ay parole, fors pour parler de vous.
Si presz vous estes, que jamais n’ay la peur
D’oublier rien de vostre amor si doulx.
Et c’est pourquoy cet imesle vous envoy,
En Chicago, comté de l’Illinoy,
Qui, plus que fax, poste ou telephonoy,
Vous chantera amor que porte en moy.

Hervé Le Tellier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation

Clef two-factor authentication