Monthly Archives: décembre 2015

You are browsing the site archives by month.

Maïeutique réveillon.

– T’as vu le caillou ? Il baille…

26 décembre 2015

Attardons nous sur les activités copulatoires de ce jour et pour ce faire, analysons le 26 septembre suivant, marqueur infaillible.

Sur 68 naissances rapportées ce jour par Wikipédia, 30 sont celle de sportifs soit presque 45 %

Les autres se répartissent entre écrivains, prélats, actrices, chanteuses, miss France et autres chétifs, preuve évidente de la supériorité des facultés de récupération, dans le monde enchantée des baballes.

Maïeutique œcuménisme

– C’est prêt ?
– Oui chef, les 2 bougnoules sont à l’hôtel en face, le grand a déjà l’or, l’autre se fait apporter l’encens.
– Et le négro ?
– En ville, il cherche la myrrhe dans le souk, il téléphone dès qu’il l’a.
– Les youpins ?
– A 4 kilomètres, sur la 60, et chef, vu le bide de la meuf, sûr que c’est pour ce soir.
– La supernovæ ?
– Météo-Palestine annonce un ciel clair. Avec quelques rafales, c’est chiant pour la paille, mais on s’est mis au fond.
– Les effets spéciaux ?
– Mais c’est tout bon chef ! Les effets spéciaux, les anges et tout le tintouin, j’ai briffé 3 fois les bergers… Tout est ok je vous promets.
– Je sais pas, mais il manque quelque chose.
– Chef ?
– Oui ?
– Ma femme est végan.
– Et alors ?
– Ben, elle dit qu’on est space…
– Space ?
– Enfin non spé…spé quelque chose, spéstiste.
– Spéciste bon dieu, c’est vrai ! Ramène deux trois bestiaux, gros, cons et gentils, de préférence.
Et vérifie les piles des caméscopes.

23 décembre 2015

2ème anniversaire de la mort de Mikhaïl Kalachnikov.

Cet homme est un génie doublé d’un défenseur radical de notre planète. Il est mort sans que son vaste plan ait pu être mis en œuvre1.

Mikhaïl et son fusil d’assaut nous a offert la possibilité, dès aujourd’hui, de ne plus abîmer la planète, de ne plus saccager ses espaces, de ne plus détruire faune et flore, d’arrêter le réchauffement climatique, …, bref de recréer ici un Éden, pour un peu qu’on s’en donne la peine.

Et tout ça en moins de 4 heures.

Je m’explique.

Il y a 110 millions de kalaschnikov AK47 ( et dérivées, mais n’embrouillons pas les choses ) dans le monde.
Leur chargeur contient en général 30 balles ( certains vont jusqu’à 75, mais n’embrouillons pas les choses ), précises jusqu’à 400 mètres ( et plus, mais n’embrouillons pas les choses ).
Toutes chargées, cela représente 3,3 milliards de balles, à mettre en regard avec les 7,39 milliards d’hommes vivants aujourd’hui sur terre.

Il suffit donc, en théorie, de moins de 32 chargeurs par AK47, en tirant au coup par coup bien évidemment, pour rayer de la planète la plus malfaisante des espèces vivantes et redonner au lieu ce qu’aucun écologiste n’oserait même imaginer. En clair, retourner au soir du 5ème jour de la genèse, et faire des semaines de 6.

En pratique, il vaut mieux compter 80 % de balles qui n’atteindrons pas leur cible, et donc seulement 20 % de réussite, ce qui nous amène à 11 chargeurs par kalashnikov, ce qui n’est en rien utopique.

Et pourquoi en moins de 4 heures me direz vous ?

Pour les besoins de la démonstration, répartissons les 7,39 milliards de cibles, uniformément, sur la surface de terre habitée, ainsi que les 110 millions de tireurs ( de fait, il y aura plutôt corrélation entre densité des uns et des autres, selon qu’ils se trouvent à Hongkong ou dans le désert du Kalahari, mais cela ne change ni le raisonnement, ni les conclusions ).

Chaque fantassin aura en charge de nettoyer 1,22 km² des 134 millions de km² de surface habitée, soit environ une parcelle circonscrite par un cercle de 623 mètres de rayon, occupé par 68 cibles.
Comptons 2 secondes pour viser et tirer.
Comptons 3 secondes pour ôter et remettre un chargeur.
Comptons, pour cause d’imprécision notée plus haut, 310 balles, au lieu des 68 strictement nécessaires.
Comptons 2 minutes pour trouver la cible suivante. (à Hongkong, le chiffre est évidemment ridicule, avec 130 000 cibles par km², dans le Kalahari, il faudra peut-être un peu plus de temps ).
Comptons 5 minutes de pause cigarette.
Et 2 minutes encore, avant que le dernier survivant ne se suicide.

Nous arrivons à une durée de 2 heures 30.

Ajoutons un coefficient d’incertitude de 50 % supplémentaire3 et nous voila à 3 heures 45 minutes.

Il reste un quart d’heure.

1. Le sera-t-il d’ailleurs un jour ? Face au génie l’humain ergote.
2. 2,24 pour être précis.
3. Ce coefficient sert surtout à absorber les questions sottes du genre « Et les fantassins, à la fin, ils s’entre-tuent ? Mais alors, il sont de moins en moins 110 millions ».

Maïeutique « oxymore »

– J’écris ça comment, à ton avis,
« Oh mon allègre désespoir » ?
« Allégresse désespérée » ?
« Désespoir allègre » ?…

– Tu l’écris pas, c’est absurde. Tu veux faire ton malin, mais c’est juste stupide.
– T’as rien compris, va te faire voir chez les grecs.

Agatha Christie
Alfred de Musset
Charles Baudelaire
Charles Dickens
Ernest Hemingway
Edgar Allan Poe
Emily Dickinson
Emile Zola
Georges Feydeau
Georges Sand
Guy de Maupassant
Honoré de Balzac
Leo Tolstoy
Lewis caroll
Romain Gary
Stendal
Virginia Woolf…
, un jour ou l’autre.

19 décembre 2015

99ème anniversaire de la fin de la bataille de Verdun.
60 millions d’obus en 10 mois, et compte tenu que les armées ont toujours eu le sens du rythme, ça donne ça :

Contrairement à une légende tenace issue de la propagande américaine, c’est le maréchal pétain qui a inventé le rock’n roll.

Vieillir

J’ai jeté à la cave ma Desdichada, sa kalachnikov, sa grenade, son poignard, son billet de 1 dollars collé entre les seins, ses topettes, et sa vierge dans la neige.

D’ici à ce que « -l’Anarchistische Gewalttäter- -Baader/Meinhof-Bande- » prenne le même chemin…

Maïeutique Joconde ( ou un sourire élucidé )

Signora, se si accetta di far l’amore con me, vi farò si un ritratto.

Suite 2

Je profiterais donc de monsieur Jean Leloup.

A Barcelone : « le soleil brille. »

Sinon :
A Amsterdam.
Les extasys sont hors de prix.

Est ce bien grave ?

A Hamilton, au canada, on a volé un pont. Il y a bien 50 ans… Il est ou le fer ?

« Nous vivons un siècle étonnant »¹ (nous dit Vialatte).

(Annabel)… la fille de Barcelone: à Amsterdam : Il n’y a pas que moi qui suis incompréhensible².

1. Chronique des bustes contemporains.
A propos de « bustes contemporains », finalement, j’y retourne. Avec « Isabel »… ( Elle ne fait jamais que rimer avec Annabel)
2. Jean Leloup : A Barcelone.

8 décembre 2015

Horace.
Marie Stuart.
De La Rochefoucauld.
Maillol.
Feydeau.
Claudel.

Gérard de Villiers, même alors…

J’ai bien fait de me lever tôt.

5 décembre 2015

Mozart est mort.
Alexandre Dumas aussi.
Stirling aussi.
Wheatley aussi.
Monet aussi.
Lotka… aussi

Vivement demain.

C’est sûr que je ferais mieux de dormir

« C’était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d’Hamilcar. »
Il n’en faut pas beaucoup pour rester réveillé.

Marie (03) 1

– C’est loin ?
– C’est juste en bas.
– Pourquoi tu veux faire ça ?
– Parce que j’en ai…
– Chéri !
– Relis, et mets le « e ».

Maïeutiques impossibles

(mais j’aime bien me raconter des histoires, la nuit, quand mon imprimante décide de sa réattribution sexuelle ( on touche ici à ce point tellement l’exécrable, que j’éviterais la note infra…bloginale (?) C’est un(e) Canon))

Vegan / thé 30/0


– Marc ?
Marc !
-Oui.
– Le boss passe dans 10 minutes.
– Oui.
– Oui, Oui, Oui… T’as pas des mots ? Pour faire une phrase, par exemple ?
– Peut pas. Regarde, cette photo? La fille. Ça m’immobilise les mâchoires, l’idée de lui bouffer la chatte.
-…
Marc, dans 8 minutes, le boss est là. Et « bouffer la chatte » comme idée d’affiche de campagne pour la pub vegan … Je ne pense pas qu’il appréciera ton humour.
– C’est pas de l’humour. Ya plus de thé ?


– Salut Ben ! Ca fait une paye ?
Al ma dit que…
– Tu le vois toujours ?
– Pas trop, depuis le divorce, mais bon, un beau fils, ça s’oublie pas, surtout lui. Vous bossez toujours ensemble ?
Il m’as dit, heu…tu vas avoir un bébé ?
Dans ta piaule ? Sans chauffage, sans rien pour cuisiner, sans lit, une histoire de natte juste ? Sans… enfin rien…
Des plans d’herbes, t’en as toujours ?
– ….
– Pas d’herbe en plus. Alors la coke, le spee…
– Je suis vegan.
– …
– Y faut, je faux… Pour le bébé.
– Végan ? La bouffe ?
– Tout.
– Tout ? Ok… Et ton pull, là ? Tes pompes, ton petit bijou, tes …
– J’avance mec, j’avance.
– A dos de cheval peut-être ?
Bon, je suppose que du bourbon, t’en veux pas non plus. Un thé ?


– Le lapin !
– Oui, le lapin ?
– Il a souri.
– « Et mes entrailles se sont émues pour lui »¹ aussi ? Va le cuire et fait moi du thé.

1. Cantique des quantiques 5.4


– C’est quoi « baumwolle » ?
– Laine, dépêche toi !
– Et c’est quoi « cotton »
– Coton, bouge ! la file avance.
– Ben eux… ça peut bouillir…
– Toi aussi.


– Chéri ?
– Mets le « e » à chéri, chérie.
– Mais chéri ?
– Mets le « e ».
– Chérie ?
– Oui ma douce.
– Tu veux bien passer cette commande pour cinq heures ?
– Oui ma douce.
– Juste des sablés pour le thé, avec mamine et poutou.
– Pas de beurre chérie, plus de beurre.
– Mais chéri ?
– Mets le « e » merde ! Ou je me tire !


– Elle a dit : « ne me touche pas, je suis pas ta viande » ?
Papa ?
Papa ?
– Fils, elle a raison. Elles ont toujours raison, passe moi le thé.


Jusqu’au quatrième jour, ça le faisait.
Il y avait déjà le thé.
Après, produire en abondance des animaux¹… ( vivants ? On se demande pourquoi : Des panés pré-surgelés?).

1. Genèse 1.20

– Bonjour Sarah. 10456, s’il vous plaît.
– Bonjour Monsieur. Je cherche. Voilà.
– Merci Sarah. Je reviendrai demain.

Clef two-factor authentication