Monthly Archives: septembre 2015

You are browsing the site archives by month.

Maïeutique pigments.

– Titien ?
– Tais toi, je glace.
– Pourquoi ta pute elle à une robe rouge, comme tes vierges, tes rois, tes papes et tes archanges ?
– Parce que que le vert, je l’ai prêté à Arcimboldo, il veux faire le printemps et il est gentil et fauché.
– Oui, mais…
– Ya pas de mais, le rouge c’est juste pour tester, demain il me le rend le vert, Gigi, et tu verras bien.

Titien, Portrait d’une femme du monde.

Conditionnement ?

Je reçois ce jour un colissimo, gratuit, de Cdiscount, résultat de la commande d’un thermomètre facturé 1,99€.

Après ouverture du colis

Colis cdiscount

une stupéfaction bien légitime me pousse simultanément à m’armer d’un triple décimètre, et d’une feuille de calcul.

Les résultats ( je vous passe le détail des calculs ) sont sans appel :

Cdiscount a jugé Ad Hoc, et donc utilisé un emballage permettant l’expédition en toute sécurité d’environ 310 de ces thermomètres.

Un second calcul m’autorise à vous mettre en garde dans le cas ou vous souhaiteriez passer commande d’un éléphant ( d’Afrique s’entend ).
Le Colissimo atteindra dans ce cas la taille respectable d’un bel immeuble de 8 étages, apte à loger décemment une cinquantaine de famille.

Soit lui :
Elephant Wallpapers 2

dans ça :
immeuble-de-la-rue-d-isly-rennes

Maïeutique pomme I.

– Caroline, ne vas pas si vite, tu fais tout à l’envers !

– Oh, Fanny ! Je le sais très bien ce que je fais, vois tu, je le sais très bien. J’imagine, j’invente, j’innove, je crée, je poétise, je me génialifie quoi.
Et tu en profiteras aussi, ma chère, de ma génialification, alors va débarrasser les tables, plutôt.

– C’est toujours moi qui débarrasse les tables ! Ton génie, ton génie ! Je m’en moque de ton génie. Si c’est bon, je dirai que tu ne l’a pas fait exprès, voila ! Non mais, vieille truie !

Les sœurs Tatin, tarte éponyme.

Maïeutique Flamande.

Non mais quel salaud, quel enfoiré !

Me refuser 50 patards au prétexte que je lui en dois déjà 100. En pesant, avec sa pouffe, alors que je regarde danser les ours, de l’or, de l’or de France !

Ça fait deux heures que je reste les sabots aux pieds, pour ça !

Erasme me l’avait bien dit que ça ne servait à rien de revenir, on ne peut pas tourner la broche avec lui, c’est ronger toujours le même os.

Ce cupide, il regarde les galettes pousser sur son toit, et chez moi, les porcs errent dans le blé. Je ne jette pas l’argent dans l’eau pourtant !

Si la confrérie m’avait payé Sainte-Anne, encore. C’était jeter des roses aux cochons ce triptyque , et à Louvain, ils ont la peau épaisse derrière les oreilles, résultat je reste planté à regarder la cigogne et c’est comme si j’avais jeté les plumes au vent. Pourtant je ne pisse pas à la lune. Mais les moines, ils chient sur le monde, ma Sainte-Anne, elle est si belle, que vraiment, ils se frottent le derrière contre la porte.

En tout cas, cet avaricieux, je le tiens par le nez, alors je l’aurai : pas question de baiser l’anneau, j’ai peut-être un trou dans mon toit, mais lui, son pot de chambre, je vais le mettre dehors. Dehors !

C’est marqué à la craie.

Quinten Metsijs, Le prêteur et sa femme.

Si soucis de lecture, se référer à Brueghel Les Proverbes flamands
Si soucis de lecture encore, alors : Les proverbes flamands, ou, pour les communistes : Les proverbes flamands

Les grandes inventions.

Retrouvé chez un brocanteur d’internet, au fin fond du Canada, un 45 tours.
Quelque séjour dans un grenier avait frappé d’inaudibilité mon exemplaire, acquit à l’issue d’un improbable concert, quasi quarantenaire.

Michel Sohier, inconnu ( pourquoi presque tous les inconnus sont « illustres », comme le minimum est « syndical »? « fin » pour « fond » fait partie de la bande aussi, mais bon, le Canada, c’est grand ), Sohier donc, prophétique, offrait dès 1978 une vision claire de la merde dans laquelle on est.

Souvenirs de vacances : Vente forcée.

Station sur l’autoroute :Esso « informe ».

Si vous êtes comme ça :
femme toilette

Et lui comme ça :
homme toilette

En mai prochain vous aurez ça :
bebe toilette

Alors, achetez ça :
durex

Maïeutique Météo

– Dis donc mon doudou roux.
– Ne m’appelle pas comme ça Annina, ne m’appelle pas comme ça. Et ne gigote pas tant. Qu’est-ce que tu veux ?
– Tu sais quel jour on est ?
– …
– On est le 15 décembre doudou, Noël, c’est dans 10 jours.
– Et alors ?
– T’en es où de ton concerto ? La saison je veux dire.
– Printemps, l’allégro.
– T’auras jamais fini doudou, et Benoît, y sera pas content.
– Mais si Annina, des concertos, j’en ai douze à faire, et il seront finis, le 24.
– Et les musiciens ?
– Ils se démerderons Annina, ils se démerderons. Et ne gigote pas tant.

Vivaldi. Les quatre saisons.

Clef two-factor authentication