Monthly Archives: mars 2015

You are browsing the site archives by month.

Maïeutique paléo I

DSC02557
– Tu fais quoi là ? Tu veux un caillou ?
– Un Silex, on dit, un silex…
Ils vont classer de toute façon. Je le veux bien ton « caillou », mais demain, fais moi en un plus petit, sinon Brassempouy, c’est mal barré.
– Je comprends rien! Je comprends rien! Mais tu fais quoi là ?

– Ta mère !

Je vis dès lors la vie morte que chaque jour m’apporte ( sinon : « Oh, être oisif, épris d’oisiveté ») ? Alvaro de Campos, Fernando Pessoa, ? Qui? et puis même…

Avant, c’était les alcooliques qui provoquaient les accidents.

De peur d’être agoni, j’ai fui les gargotières,
Et rejoint les hospices.

Banco !

« Bipolaire » arrivait, juste rangé, classé, dans le grand livre des fous.¹
J’étais donc neuf, immaculé presque, un petit goût de « pourquoi pas ? », même, avec un rail de coke.
Tout nom, tout adjectif faisait l’affaire. J’ai pu continuer simplement d’user, d’user, d’user, d’user, et encore d’user le mot « sensible».

Ces jours, il paraît que les bipolaires provoquent les accidents.

Demain, je n’oserai ni la pharmacie, ni le supermarché.

Usé.

Il me reste la nuit pour trouver. Peut-être « Ribaud », ou « Tantale », de toute façon, tant qu’à « battre la campagne ».

¹.DSM

Rock haine rolle?

« Est-ce que ce bruit dans ma tête te dérange? »
Steven Tyler.

Par la fenêtre entrouverte.

La terre est bleue comme une orange.
La terre, je ne sais pas, mais le ciel.
Jamais une erreur les mots ne mentent pas.
On va tâcher d’y croire.

Maïeutique Marcello ( Venise, suite ( pourquoi pas ))

– Mais quoi! « Huit et demi »? Je sais même pas compter! Attend! « Neuf et demi », au moins je me tape Sharon, enfin, heu, Kim…
– Tu ne te tapes rien! Tu joues, juste pour moi! La! Maintenant! Voila! C’est si dur ? Enfin putain! Et Claudia, merde! Claudia ?
– C’est du « off » la?
– Non, mais bon, trois lecteurs…
– Claudia… Ok.
Otto E Mezzo, Fellini & Rota.

Maïeutique perfidie I ( ou Venise)

-Pourquoi mécanique ? Tu n’aimes rien de la vrai douceur, de…
-De rien non, tu m’as collé ce rôle, et je m’y colle, c’est tout.
-Alors, ta poupée…
-Ma poupée rien, elle sera comme tu veux, ma poupée, de toute façon déjà, morte, depuis longtemps.
-Et Nino, s’il fait une autre version ?
– Ben ça fera deux.

Nino Rota, La poupée mécanique, Casanova.

Maëitique Punk-Rock (?)

– Baisse ce four, ou alors ouvre la fenêtre, toute les fenêtres même.
– Nina, mes bricks, ils ne vont jamais cuire…
– On est tous déjà cuit, alors, baisse ce four, « please ».
– Tu ne préférerais pas te concentrer sur…
– Je suis bien assez « con » et « centrée ».
– L’album merde ! Nina, l’album, ya pas que toi !
– Laisse tomber la postérité, tu sais, des conneries, j’en ferai d’autres, l’éternité en rock, ça dure pas, ma « postérité » non plus mais elle est la, elle, au moins.
– Hé! ho! Ma nana, elle va dire quoi ? Et les punks, surtout à Vienne, miss, surtout…
– Ferme ta gueule et la sienne, et qu’est ce que tu fous chez moi sinon ? T’es batteur ? Ben tape !

Heiss ( ou Heiß,) Nina Hagen

Inventer est-il encore de bon goût ?

Acte I, scène III
Mère Ubu : —Tas d’Arabes, que vous faut-il ?

[…]

Acte III, scène VII
Mère Ubu :
—Il n’y a qu’un parti à prendre, Père Ubu.
Père Ubu :
—Lequel, mon amour ?
Mère Ubu :
—La guerre ! !
Tous :
—Vive Dieu ! Voilà qui est noble !


Ubu ? Ou akbar ?

Maïeutique folklorique I

– Rika !
« Hava Naguila », toi ? C’est du grand n’importe quoi. Et pourquoi pas « Va laver ton cul salope »?
– Plus tard…

Rika Zaraï, Hava Naguila.

Coaching selfie III

Mais ça progresse.
DSC02552

Coaching selfie II

Ce n’est pas encore tout à fait ça.
DSC02553

Apprenez à draguer. (Chronique des vastes fièvres)

Extraits d’une conférence provisoire.

Le (donc la) grec (que) offre à qui veut bien s’en emparer, des ω, des ω , des ω à toison foison, des ώ mêmes, délicieux de magiques tatouages lombographiques.
Voire, parfois, des ε.

[…]

– « Raconter n’importe quoi » :« πω τίποτα »
– « Raconter » : « πείτε »
– « N’importe » : « κάθε »
– « Quoi » : « τι »
Il semble plus intéressant, pour approcher, prendre, apprendre la Grecque, de « raconter n’importe quoi », on est d’entrée ( à pi près) dans le sujet, qu’ânonner juste « quoi ?».

[…]

Quand aux
– « Vous êtes belle » : »είσαι όμοφη »
– « Je vous aime » : « σ ‘αγαπώ »
– « Je vous désire » : « Σας θέλω »
Deux semblent bien se conclure. Cela reste sommaire.

Oubliez immédiatement, en revanche « bonjour » ( καλημέρα), c’est quoi ce «ρα » après ce joli «έ » ?
Oubliez « vous habitez chez vos parents »(Ζεις με τους γονείς σου;) , et pire « vous marinez chez vos harengs » (Το μαρινάρισμα σε ρέγγα σας)
Oubliez cul, seins, baisers
( γάιδαρος )
( στήθος )
( φιλιά ).

Seul, peut-être,enlacer offre une perspective. (αγκαλιάζω)

[…]

Merckel, contre toute attente, nous offre deux beaux ε.

[…]

Résumé (provisoire) : TOUJOURS en rester humblement à l’oméga. Et, oxymore pardon, c’est mieux en minuscule, surtout s’il est majuscule.

Si je passe la nuit, demain : le babylonien, c’est moins joli, mais les barbares ne sont jamais équivoque.

440px-Babylonian_numerals

De l’information, de la coquille, et pourquoi Vialatte à raison

Une du Figaro ce matin :
« Interdiction de la fessée : 70% des Français disent non. »
Une fois rajouté le « e », pour « Françaises »), Vialatte , à l’instar d’Allah, est grand : «  Le Figaro ne donne jamais de mauvaises nouvelles, le Figaro est un journal bien fait »¹.

¹.Éloge du homard et autres insectes utiles, Chronique des droits du vieil abonné.

Maëutique enfant II

– C’est « Pépin la bulle » ! Pas « La bulle de Pépin » !

– T’es vraiment un emmerdeur, tu crois que les gosses vont faire la différence ?
– T’écrases des citrons, tu mets des oiseaux derrière, et tu imagines qu’ils vont prendre. C’est demain mec, c’est demain, et ton jingle, ben…
– Ils ont bien acheté « Maya l’abeille », et « Casimir ».
– Parce que tu penses que Dorothée va encore te soutenir?, Elle s’en fout Dorothée.
– Dorothée, elle aime les oiseaux, je te parie que ça passera.
– C’est pas Dorothée, déjà. François, écoute, Italo, les piafs, il les mange. Tu vas te faire griller.
– Bon ok, je mettrais le paquet sur « Chapi Chapo ». La, je vais boire un verre au quartier Latin, moi, je suis naze. Tu viens ?
– C’est ça oui, demande des conseils à Renaud tant que tu y es.
– Renaud, il est sûrement déjà bourré, et la, il délire sur un nain de jardin.
– Écoute, toi les bulles, tu les coinces ou tu les bois. Tu veux tant que ça te cramer ?
– Ça cramera bien tout seul, allez viens, un « Américan Player », ça te dis pas ?
– Flayer mec, flayer.

Coaching selfie I

De l’immense difficulté du « selfie ».
DSC02550

Maïeutique du diable I

– Boulgakov ?
– Boulgakov ?
– Boulgakov ?
– Ho, ho, ho, je dormais la ! Ta gueule ! Tu as mon âme, ça suffit pas ? Je dormais la. Je dormais. Je dors.
– Soyez poli, Mr Boulgakov, s’il vous plaît. Le contrat ne mentionne rien à ce propos, mais c’est tout de même un désir humain, d’être respecté.
– Humain ? Tu te fous de moi ?
– Bien, bien, bien, je vais alors tâcher d’être bref.
– Tâche.
-Bien, bien, bien, voila, nous avons un problème. « Le maître et Marguerite » ne se vend, disons, pas assez. Et c’est disons, un problème stratégique, voila.
– Problème, problème, disons, disons…Bien, bien. Je sais pas moi, rachète Amazon, Gallimard, la Fnac, ou tout, t’as les moyens !
– Nous pensons qu’il serait plus adapté d’amplifier votre commande.
– Qui nous ? Quoi amplifier ? Tu veux que j’écrive plus gros ? Plus gras ?
Change de police, je sais pas moi, il a dit quoi Faust ? Et dieu aussi, il a dit quoi ?
– Dieu s’en fout, il gère trop de cons.
– Des cons ? Et toi, c’est qui que tu loges, des génies ?
– Laissons, laissons. Revenons à mon propos. Il serait à propos de vendre l’idée. Chez vous, il y a trois axes d’intérêt : le sexe, la drogue et le rock’n’roll.
– L’alcool aussi connard, et ma voisine, et les oiseaux, et
– Michel…
– Mikhaïl s’il te plais.
– Mikhaïl si tu veux.
– « Disons disons », « propos propos », on voit bien que c’est dieu qui a créé le verbe…
– Passons, passons. L’alinéa 14 du paragraphe 11 est clair, «  je m’engage à »…
– Ok, ok, tu veux une autre histoire ?
– Non, non, Mikhaïl, amplifier, amplifier, juste amplifier. Celle la est bien mais…chez vous, il y a un, enfin quelqu’un, qui…
– Qui quoi ? Pareil en moderne ?
Sex, drugs and rock’n’roll ? Villon, Mozart ?
– Laissez moi finir. Chez vous donc, un, enfin, une icône.
– Un ou une ?
-BOULGAKOV TA GUEULE ! T’es sous contrat et j’ai d’autres
-Chats à fouetter, je sais, je sais, je sais.
-Bon, bon. DEMERDE TOI : vends ton truc. Coordonnées : Jagger, Mick, Darford. Bon ?
– Jagger, Mick, le mec des Stones ? C’est fini, ces histoires, c’est trop vieux.
Moi je m’en fout, mais ça peut pas marcher ce truc de vendre « mon truc ».
-Il y aura des reprises, Mikhaïl, il y aura des reprises.
Sympathy for the Devil,Guns N’ Roses

Les huits et les couleurs

† Pratchett.

Il restera forcément la tortue géante, peut-être quelques un(s) des 4 éléphants.
La lumière n’ira vraisemblablement pas plus vite.
Et Rincevent ira demander des comptes à LA MORT.
Ira, c’est aller au futur ?

Juste

Je vais juste.

Il y a longtemps que je ne fume plus, mais comme j’aime la serveuse du Grenat d’Argent, je vais juste, lui acheter une cartouche.

Je vais juste.

Il y a longtemps que je ne bois plus mais comme j’aime Sarah, j’emplis mon sac de vin pour la regarder juste, enfin ses seins, ou ses yeux, ou juste ses mains au passage, devant sa caisse carrefour.

Je vais juste.

Il y a longtemps que je ne mange plus, mais comme j’aime Mme Bernier, au marché je lui demande de choisir juste ses meilleurs n’importe quoi selon la saison, juste pour midi.

Je vais juste.

Il y a longtemps que je ne lis plus mais comme j’aime Marie-Anne, je vais lui demander des livres déjà achetés, juste histoire de la regarder chercher, sur son tabouret.

Je vais juste.

Il y a longtemps que je ne joue plus, mais comme j’aime E.M. je lui rapporte mes archets, juste pour les crins, comme j’aime S.F. je lui rapporte une guitare, juste pour une corde, comme j’aime L.VDB. je lui rapporte une trompette, juste pour un piston, comme j’aime A.B. je lui achète un saxophone, juste pour aller demander à Emilie du mirror.

Je vais juste.

Il y a longtemps que j’évite les hôpitaux, mais comme j’aime très précisément une très belle et très accorte infirmière, je vais très vite voir une très belle et très accorte médecin. Parfois, c’est impossible d’avoir juste une chambre, mais je peux tout de même aller m’offrir des bonbons colorés chez mes très belles et très accortes pharmaciennes.

Je vais juste. Ou, au juste ?

Le juste demeure ferme dans sa voie (Job 17/9)

Maïeutique country rock I

-Vas y à ce putain d’hôtel, Glenn,
Mais vas y !
Pose ta gratte, de toute façon, t’invente rien, tu piques tout à Ian…
– Mi… mi, j’y arriverai pas
– Mais merde !
– Si, si, écoute : si, la…
-Bon ben salut, et oui, ça fera encore un solo, mais toi, tes vacances, ça finira aussi en solo.
Eagles, Hotel California.

Maïeutique des temps jadis

-T’as tout taché !
« Fait d’étrons et de pissat de juives », t’es sûr ?
C’est pas politiquement correct,
ATTENTION MERDE !,
mon pichet ! t’es con ?
-« estoit faict d’estroncs et de … juives » « pissat, j’sais plus. On s’en fous, dans
– Dans ?
– Rien , rien, de toute façon…
-De toute façon t’es trop con.
– Peut- être, mais moi, je serai célèbre.

Villon, ballade.

Maïeutique reprise I

– Iggy ?
– Oui ?
– Louie Louie, tu sais…
les Beach Boys l’ont fait,
Bad Religion,
Black Flag,
Les Clash même alors…
Les Cramps,
Dave Matthews,
heu…
Fat Boys
Le Grateful,
Morisson aussi, en live à San Diégo, c’est nul, mais bon, c’est Morisson,
Belushi, ok, c’est à pisser de rire,
Enfin moins que Kloot per W,
Les Kinks,
Mötorhead,
et puis, heu,…
Otis Redding,
Patti Smith,
Pow Wow,
Paul Revere,
les Pretenders,
Punk cover je sais plus quoi,
Robert Plant,
les Sonics,
Stanley Clarke, avec le grand Duke,
Les Stooges. Eux ils pulsent, même s’ils chantent faux, ok ça tu t’en fous,
Tom Petty,
Toots And The Maytals,
Three Amigos,
Wammack,
Les Ventures,
Wyseguys…
Bref.

– Ok bref, et alors ? tu les a rangé par ordre alphabétique ?
Je vais exploser l’original.
– L’original ?
– Richard Berry et Toutânkhamon !
– Un grec ?
– Non, un pharaon…
En fait c’est « et les pharaons », avec Berry tu vois.
– Et tu feras quoi, de mieux ?
– Du moi, c’est tout.
-Joan Jett, Zappa, Le Floyd, Bowie, même Demi Moore ? T’es sûr ?
T’inquiète, je vais parler politique, les rouges, les capitalistes, Bush, Gorbatchev,
Un bout de Dostoïevski…
– Qui ?
– Un taré russe.
Laisse tomber, si je me fous à poil, ça marchera, et de toute façon, il me manque un truc pour l’album, et je veux pas qu’il me jettent, à Virgin.

Iggy Pop, Louie Louie.

Zeugmes

Insomnie.
Je tue le temps et la voisine.
Je mange des tripes et pas de pain.
Je noie mon chagrin et un chat ( pas pour MF ).
Je vole vers Madagascar et un regard ( pour MF ).
Je pense tout haut et en finir.
Je monte une gamme, l’escalier, un cheval et le son.
J’attends le sommeil et la lune.
Fin d’insomnie.

ps: Il y a longtemps que Queneau dort, lui.
« Il battit ses serviteurs, ses servantes, ses tapis, quelques fers encore chauds, la campagne, monnaie et, en fin de compte, ses flancs. »

Faites attention à votre bibliothèque.

Non, celui là, je ne l’ai pas racheté pour l’offrir, il s’est lui même volé.
Image manquante, voir notes ( si ça passe )²
Et c’est au prix de 15¹ c.pi.. d. l. .mag. copies de l’image ( il n’aime pas le texte barré ) que je peux en parler.
A lire, mais d’un seul œil.

¹. C’est 25 copies, mais il en manque ici 10, et sur mon disque dur, 24.

².
9782878582345_1_75

Mais non ! Pourquoi punition ?

On se calme.
Bien sur qu’on t’aime.
DSC02532

Et pose cette clope ! Tu vois bien que je suis enceinte !
DSC02533

Punition

Et voilà !
A faire le malin avec ces histoires de journées censuré¹ je me retrouve interdit de clavier.
DSC02527

¹. Censurer censuré… J’aurais du classer ce billet dans « Je ferais mieux de dormir », voire « Je ferai mieux de dormir ».

8 mars

200 naissances proposée au fêteurs sur Wikipédia.
Mais juste 28 femmes ?. Aucune avant 1896, alors que péroraient déjà plus de trois siècles avant, rois, musiciens, voire même des religieux.

Sinon, noyées dans ce listing mâle, pèle-mêle, 9 sportives, 7 actrices, 4 non classées, une milliardaire et 5 actrices porno.
Les sportives m’inquiètent, les actrices sont incernables, les non classées m’échappent, la milliardaire, même avec des jours à passés à rassembler hypocrisie et autre astuces malsaines, me semble cependant inaccessible. Quand aux 5 actrices pornos.

Alors, je préfère écouter John Mississipi Hurt, son ‘got the blues ( I cant be satisfied)’ pourrait être ce jour reprit par la moitié de l’humanité qui lui propose d’accepter l’évidence : malgré bien des efforts, il reste encore plus de trois milliards de « classées » femelle, qu’une sage décision permettrait de changer en presque 430 grammes de viande par jour pour un homme destiné lui, à travailler dur. 430 Grammes, oui, et ce, pendant un an¹, (sous réserve de bouchers compétents. Je ne compte ni chats ni homosexuels.) Imaginez jusqu’ou nous pourrions aller ?

Ferrat avait raison, « la femme est l’avenir de l’homme », pour peu qu’il sache cuisiner.

Ps:J’ai quelques recettes disponibles gratuitement, notamment le pi de vache ‘façon donatello’.

¹)Je pense qu’un lecteur de Wikipédia ne ferait aucune différence.

Rêveries autour d’un petit poème en prose

C’est Dimanche. 1300 fois que j’aurais pu. Seulement 28ème. Je fais de la barre fixe. ( La poésie c’est dans la tête, les barres fixes, il faut en plus les fixer ).

3 mars

L’an dernier, l’anniversaire du décès ( disparition, je l’ai déjà utilisé ) de Georges Perec m’a clos les yeux. J’ai fini par penser que si je disparaissais moi-même un 3 mars, l’année suivante, je serais bien capable de ne pas le mentionner dans cette chronique.

C’est donc avec ravissement que je découvre que cette date est aussi le
89ème anniversaire de la naissance de Lys Assia.

Jusqu’à ces derniers mois, seules une poignée de mélodies, ornées de bribes de paroles déformées, hantaient ma mémoire. Quelques notes, stockées depuis un demi-siècle. Allez chercher sur internet avec « Du gabst mir ein paar blumen « , ou siffloter inlassablement à l’oreille de Shazam…
Sans nom, la chanteuse est peu de chose. Et les noms de chanteuses, c’est écrit sur les pochettes. En retrouvant celle du single de mon enfance google s’est tout de suite avéré plus compréhensif. Désormais, les soirs de nostalgie, j’écoute « Giorgio ». C’est forcément le plus beau voyage en Italie, puisqu’il date d’avant les voyages en Italie, et puis, c’est le seul souvenir de ma grand-mère chantant.

2 mars

91,80,73,45,44,42,37,36,33,33,33,33 et 32
èmes anniversaires des naissances de
Laurie Hughes, Luis Suárez Miramontes, Jacques Casolari, Ciriaco Sforza, Karel Rada,Trevor Sinclair, Yánnis Skopelítis, Damien Duff, Damien Grégorini, Kevin Kurányi, Mustapha Lemrani, Ben Roethlisberger et Lisandro López,
footballeurs.

Ce jour, on peut donc perdre son temps à composer une équipe de Baballe ! Au pied ! Et même se payer le luxe de deux remplaçants.

Perdre du temps est un luxe de propriétaire, tout comme le gagner, un luxe de joueur. Le partager est l’apanage des horloges. Je vais plutôt le passer, et le passer « à » (ici un verbe se rapportant aux sens, au propre ou au figuré) Lou Reed (73ème anniversaire de la naissance de), ou le passer « avec », si j’arrive à me prendre au sérieux, passer « pour » risque d’être difficile.

Clef two-factor authentication