Monthly Archives: mars 2015

You are browsing the site archives by month.

Maïeutique paléo I

DSC02557
– Tu fais quoi là ? Tu veux un caillou ?
– Un Silex, on dit, un silex…
Ils vont classer de toute façon. Je le veux bien ton « caillou », mais demain, fais moi en un plus petit, sinon Brassempouy, c’est mal barré.
– Je comprends rien! Je comprends rien! Mais tu fais quoi là ?

– Ta mère !

Je vis dès lors la vie morte que chaque jour m’apporte ( sinon : « Oh, être oisif, épris d’oisiveté ») ? Alvaro de Campos, Fernando Pessoa, ? Qui? et puis même…

Avant, c’était les alcooliques qui provoquaient les accidents.

De peur d’être agoni, j’ai fui les gargotières,
Et rejoint les hospices.

Banco !

« Bipolaire » arrivait, juste rangé, classé, dans le grand livre des fous.¹
J’étais donc neuf, immaculé presque, un petit goût de « pourquoi pas ? », même, avec un rail de coke.
Tout nom, tout adjectif faisait l’affaire. J’ai pu continuer simplement d’user, d’user, d’user, d’user, et encore d’user le mot « sensible».

Ces jours, il paraît que les bipolaires provoquent les accidents.

Demain, je n’oserai ni la pharmacie, ni le supermarché.

Usé.

Il me reste la nuit pour trouver. Peut-être « Ribaud », ou « Tantale », de toute façon, tant qu’à « battre la campagne ».

¹.DSM

Rock haine rolle?

« Est-ce que ce bruit dans ma tête te dérange? »
Steven Tyler.

Par la fenêtre entrouverte.

La terre est bleue comme une orange.
La terre, je ne sais pas, mais le ciel.
Jamais une erreur les mots ne mentent pas.
On va tâcher d’y croire.

Maïeutique Marcello ( Venise, suite ( pourquoi pas ))

– Mais quoi! « Huit et demi »? Je sais même pas compter! Attend! « Neuf et demi », au moins je me tape Sharon, enfin, heu, Kim…
– Tu ne te tapes rien! Tu joues, juste pour moi! La! Maintenant! Voila! C’est si dur ? Enfin putain! Et Claudia, merde! Claudia ?
– C’est du « off » la?
– Non, mais bon, trois lecteurs…
– Claudia… Ok.
Otto E Mezzo, Fellini & Rota.

Maïeutique perfidie I ( ou Venise)

-Pourquoi mécanique ? Tu n’aimes rien de la vrai douceur, de…
-De rien non, tu m’as collé ce rôle, et je m’y colle, c’est tout.
-Alors, ta poupée…
-Ma poupée rien, elle sera comme tu veux, ma poupée, de toute façon déjà, morte, depuis longtemps.
-Et Nino, s’il fait une autre version ?
– Ben ça fera deux.

Nino Rota, La poupée mécanique, Casanova.

Maëitique Punk-Rock (?)

– Baisse ce four, ou alors ouvre la fenêtre, toute les fenêtres même.
– Nina, mes bricks, ils ne vont jamais cuire…
– On est tous déjà cuit, alors, baisse ce four, « please ».
– Tu ne préférerais pas te concentrer sur…
– Je suis bien assez « con » et « centrée ».
– L’album merde ! Nina, l’album, ya pas que toi !
– Laisse tomber la postérité, tu sais, des conneries, j’en ferai d’autres, l’éternité en rock, ça dure pas, ma « postérité » non plus mais elle est la, elle, au moins.
– Hé! ho! Ma nana, elle va dire quoi ? Et les punks, surtout à Vienne, miss, surtout…
– Ferme ta gueule et la sienne, et qu’est ce que tu fous chez moi sinon ? T’es batteur ? Ben tape !

Heiss ( ou Heiß,) Nina Hagen

Inventer est-il encore de bon goût ?

Acte I, scène III
Mère Ubu : —Tas d’Arabes, que vous faut-il ?

[…]

Acte III, scène VII
Mère Ubu :
—Il n’y a qu’un parti à prendre, Père Ubu.
Père Ubu :
—Lequel, mon amour ?
Mère Ubu :
—La guerre ! !
Tous :
—Vive Dieu ! Voilà qui est noble !


Ubu ? Ou akbar ?

Maïeutique folklorique I

– Rika !
« Hava Naguila », toi ? C’est du grand n’importe quoi. Et pourquoi pas « Va laver ton cul salope »?
– Plus tard…

Rika Zaraï, Hava Naguila.

Coaching selfie III

Mais ça progresse.
DSC02552

Clef two-factor authentication