Monthly Archives: janvier 2015

You are browsing the site archives by month.

28 janvier

L’âge aidant, je deviens capricieux, et n’ai plus ni temps, ni désir, d’attendre le 11 novembre pour fêter le 152ème anniversaire de la naissance de Paul Signac.

J’ai faim, vendredi n’est pas loin, et la pêche aux sardines de cet anarchiste-peintre-officiel, donnera couleurs à ma boite de la belle-iloise.
Signac_peche_a_la_sardine

S’entraîner à l’oxymore: la méthode.

L’oxymore est un art difficile. Après le « ah ouais… » prononcé mi-sceptique, et mi-dubitatif, suivant la lecture du modèle incontournable « Cette obscure clarté qui tombe des étoiles… », l’apprenti poète, inexorablement, va tenter « cette ombre lumineuse qui monte aux étoiles… » puis biffer et poser son stylo.
Aujourd’hui, grâce à Photoshop, une méthode est infaillible :
Soit par exemple, une œuvre d’art bien connue, en français moderne : « piquenique » (enfin, depuis la réforme de 1990, avant, c’était « pique-nique », avant encore « picnic », et Littré qui propose déjà « piquenique », puisque ce terme est d’étymologie anglaise, et ne provient pas d’un absurde « piquer la nique » aurait préfèré « pikenike »).
Édouard_Manet_-_Le_Déjeuner_sur_l'herbe

Un nouveau titre possible :«  Nègres batifolant dans la neige » n’est pas à proprement parler un oxymore, encore que le sens commun puisse s’en trouver heurté.
Mais voila à votre disposition des dizaines de demi-alexandrins.
« Ce tendre airain de chair… »
« Leurs yeux noirs albinos… »

Ps : Avec Van Dongen, c’est plus difficile.

fernande-olivier

Quand à Van Gogh, cela n’a plus aucun sens.

chambre_arles

Tentez le Douanier Rousseau, ou un classique, ou mieux, un primitif flamand.

23 janvier

142ème anniversaire de la naissance de Paul Langevin.
Qu’il lui soit rendu grâce de m’avoir, à la puberté, permit de m’éveiller aux mystères de la relativité ; le paradoxe des jumeaux m’entraîne encore dans le vertige ; ainsi qu’aux mystères de l’émoi amoureux, celle pour qui je tressautais avait adresse « rue Langevin ».

152ème anniversaire de la naissance de David Hilbert.
Un jour j’irai dans son hôtel, je prendrai une suite, pour l’infini, et je paierai à la fin.

118ème anniversaire de la découverte des rayons X.
Je suis sensible, et opaque. C’est amusant d’observer les moues soucieuses des médecins observant ces clichés, traquant la mort ou la fracture.

21 janvier

73ème anniversaire de la naissance de Richie Havens.

Il introduit par une improvisation légendaire pour les plus de cinquante ans, « Freedom », le premier film relatant l’aventure « Woodstock ». On pouvait difficilement trouver mieux pour inaugurer ce rêve.

Cette chronique est d’une effarante platitude, mais perdre Cendrars n’aide pas.

Encyclopædia Universalis vs Wikipédia

Si vous cherchez des informations sur la pièce « Le regard du sourd » de Robert Wilson, introuvable en librairie (allez publier un spectacle de sept heures entièrement muet, c’est comme l’intégrale des spectacles du mime Marceau), et pourtant qualifiée par Aragon d’« une extraordinaire machine de liberté », il faudra vous tourner vers l’Encyclopædia.

16 et 17 janvier

La lecture quotidienne de la page du jour sur Wikipédia ne laisse pas de m’étonner. Je devrais être blasé, mais non, chaque matin je suis surpris.
Je dois être bon public parce que les histoires sont toujours les mêmes.

Ce jour :
Début d’un règne.
Un titre de calife.
Un sacre de tzar.
Une abdication.
Une bataille.
Une autre bataille.
Et encore des élections, des début de mandat, des prises de pouvoir, des signatures d’accords après des ouvertures de conférences.

Je n’ai pas terminé, hier soir, alors je reprends ce matin. Cela ne change pas grand-chose.

Une promulgation.
Une signature.
Un couronnement.
Au moins trois élections.
Vous voyez, je vous l’avais dit.

Rien pour écrire une chronique des anniversaires, et rien à fêter, du coup…

Cherchons dans l’extraordinaire.

Tiens ? On vote la mort de Louis XVI ?
Début de « Tempète du désert » ?
Première publication de « Don Quichotte » ? Ou celle de « Popeye » ?
Barrès à l’académie ?

Oh putain j’ai trouvé !

« 1861 : le brevet pour les toilettes à chasse d’eau est déposé par Thomas Crapper ».

154ème anniversaire de la naissance de la chasse d’eau.

On ne le fait pas deux fois ça.
Que resterait-il de Wikipédia si l’on supprimait les répétitions ?

Résolution d’un paradoxe

En exclusivité, et avant que « Nature » publie les travaux de l’équipe du Professeur Thomas Stilton, une image extraordinaire.

Tout le monde connaît l’expérience de pensée du « Chat de Schrödinger »1.

L’idée est que le chat, tant qu’on ne l’observe pas, se trouve dans deux états superposés, mort et vivant à la fois. C’est l’observation qui provoque le phénomène de décohérence2, et que l’on observe tantôt un chat mort, tantôt un chat vivant.
Mais la durée de cette opération, quoique très courte, n’est pas nulle. La décohérence n’est pas immédiate. Et tout le génie de l’invention de Thomas Stilton est, en utilisant les propriété des trios de photons intriqués3 4, d’obtenir des images de cette décohérence.
A l’ouverture de la boite 4 500 000 photons touchent, au même moment5 , les lieux ou il y aura soit chat-vivant, soit chat-mort, transmettant instantanément l’information à leur deux jumeaux du trio intriqué.
Avant la décohérence, il n’y a rien à « observer6». Après ouverture de la boite, tout sera dans un seul des deux états. L’appareil de l’équipe des laboratoires de Jouy en Josas permet déjà de prendre des images successives non du chat(?), mais de son enveloppe de photons intriqués. Actuellement la puissance de calcul disponible autorise 2 millions d’images par seconde, mais le Professeur pense qu’au vu des résultats, des crédits devraient lui permettre d’acquérir des machines autorisant un doublement de ces images, ainsi que du nombre de photons.

L’image que le Professeur Stilton a bien voulu me confier, est dans la série de celle que j’ai vu, la plus impressionnante. Le chat ( celui la est vivant, paix à l’âme des autres ) est au milieu du phénomène de décohérence, et par chance, celle çi a commencé par le museau.

Schrodinger_0001

1. Sinon, vous trouverez une brève explication suivie de considération philosophico-mathématico-physicienne ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Chat_de_Schrödinger . Elles sont largement suffisante pour le propos.
2. Ibid :http://fr.wikipedia.org/wiki/Décohérence_quantique.
3. Ibid :http://fr.wikipedia.org/wiki/Intrication_quantique.
4. Il faut rendre ici hommage aux  physiciens de l’Université de Toronto (Jeff Lundeen, Morgan Mitchell et Aephraim Steinberg), qui ont réussi à produire ce trio en mai dernier : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/20979.htm
5. Lors de l’introduction dans la boite, le chat est immobilisé par une faible injection de curare.
6. L’état mort-vivant n’est pas observable. Thomas Stilton suppose que les partie du chat non encore décohérées ne se différencient pas, comme le reste du cliché, non-chat, d’un gris grumeleux. Le concept d’imagerie d’un « vide quantique » ne lui convient pas comme terme, « Tout est à cet instant, y compris le reste de l’appareillage et la boite elle-même jusqu’à son bord extérieur observable, est existant-non-existant. » explique-t-il. Dans une prochaine série d’expériences, il projette d’observer la décohérence du marteau, de la fiole de cyanure, jusqu’à celle de la particule radioactive déclenchant la mort du chat lorsqu’elle est émise.

8 janvier

Je n’ai pas envie d’attendre 364 jours.
Hier :

0ème anniversaire des décès de
Frédéric Boisseau,
Franck Brinsolaro,
Cabu,
Elsa Cayat,
Charb,
Honoré,
Bernard Maris,
Ahmed Merabet,
Mustapha Ourad,
Michel Renaud,
Tignous et
Wolinski.

Heureusement que Reiser est déjà mort, ils l’auraient tué aussi.

Lapin agile

…/
Jeanne
La petite prostituée
Je suis triste je suis triste
J’irai au Lapin Agile me ressouvenir de ma jeunesse perdue
Et boire des petits verres
Puis je rentrerai seul

Blaise Cendrars,« Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France ».

ps 1: Sans jeu de mots : ça, c’est de l’or.
ps 2: C’est par un soir de tristesse qu’il a écrit ce poème en son honneur.

5 Janvier

2058ème anniversaire de la naissance d’Ovide.

De fait, c’est ( en théorie, allez savoir, TF1 n’était pas la pour couvrir l’événement) le 20 mars, mais le 20 mars, l’ouverture de Dachau ne me donnera pas envie de fêter quoi que ce soit, sauf, peut-être, Desproges¹
Alors, malgré son « intolérance », je veux bien graver « OVIDE FUT MON MAITRE ».

¹ »On me dit que des juif se sont glissés dans la salle… ».(Je pouffe aussi).

Clef two-factor authentication