Monthly Archives: décembre 2014

You are browsing the site archives by month.

30 décembre

Raspoutine est assassiné ce jour ²
Il est mort hier ²
Merci Wikipédia, d’offrir une approche personnelle et pédagogique de l’espace-temps.

². toujours pas moyen de trouver le ¹
². idem.

28 décembre

Je fêterai Guy Debord l’an prochain. Ceci-dit, il ne faut pas rêver, en 35 ans, je n’ai toujours rien compris au « Monde du spectacle ».

Je fêterai Jacques Mesrine dans deux ans. Ceci-dit, il ne faut pas rêver, en 35 ans, à part une aiguière en étain massif, deux trois cd, et un peu de foie gras, je n’ai pas braqué grand-chose.

Je ne fêterai pas Hervé Michaud. Ceci-dit, il ne faut pas rêver, en 35 ans, j’ai du lire 20 pages d’Henri. Pas réceptif ?

Je fêterai Antoine Furetière dans trois ans. Ceci-dit, il ne faut pas rêver, en 35 ans, je n’ai rien lu de ce monsieur. Au vu des piles d’ouvrages qui s’entassent sur mes enceintes, mes tables, mon lit, mon bureau, mon deuxième bureau, il n’est pas sur que j’en ai autre chose à dire que « son nom sonne bien ».

Je fêterai Edgar Winter dans quatre ans. Ceci-dit, il ne faut pas rêver, en 35 ans, j’ai surtout écouté son frère, quatre ans ne suffirons pas à faire le deuil de l’aîné. C’est injuste, je l’apprécie toujours, Edgar, sans savoir que c’est lui.

Je fêterai John von Neumann le jour ou ses réalisations me convierons à la fête dernière. Ceci-dit, il ne faut pas rêver, en 35 ans, j’ai beau prophétiser, rien n’arrive, ma fin sera peut-être plus douce.

Kim Jong-il a été remplacé, Röntgen me bousille tous les ans les poumons, il trouvera trop tard, Neuwirth autorise la contraception, du coup les bébés deviennent éprouvette. Alors ?

Alors aujourd’hui, je fêterai le

117ème anniversaire de la première du « Cyrano de Bergerac » d’Edmond Rostand

117, j’ai bien du le lire autant de fois, d’ailleurs je l’ai sous le coude (au propre).

ps : Que personne ne s’avise de mettre en commentaire « C’est tout ? … Ah! non! c’est un peu court, jeune homme! », il y a 306 caractères dans ce post.

Catharsis ? Disons plutôt épanchement.

Mais putain ! Qu’est ce qu’elles ont avec leurs chats ?

Deux heures que je me gratte, que j’ai les yeux rouges, que je me gratte, que j’éternue, que je me gratte, que je me tourne, que je me gratte, et me retourne.

Ces félins de pacotille, ils ont toute la maison, tout le jardin, toute la rue, tout le quartier, tous les quartiers, ils peuvent aller plus loin même, au pays des souris. Non, non, il leur faut aussi envahir mes refuges : la chambre, la couette, l’oreiller. Une chambre ou je n’arrive plus à dormir, du coup. « Tu comprends… » NON ! Je ne comprends pas. Ou ce que je comprends n’est pas engageant, et remets sérieusement en cause le sens du mot respect.
Pour un allergique, un chat, c’est bon aussi : loin, ou en civet.

Deux heures que je me gratte, chaque jour, depuis plus de 20 ans. Essayer de dormir ? Sur le canapé , C’est pire encore, le lit, ils colonisent, le divan c’est chez eux.

« Et jamais chat n’entre dedans ma chambre », merci Ronsard, c’est fait.
Il reste
« En chambre à chats, plus jamais je ne rentre ».

Je vais aller me promener, mais le ciel est ombré, ni lune, ni étoiles. Tant pis, je regarderai les gras greffiers gris rôder dans la grisaille, cherchant leurs femelles, pour en fabriquer d’autre, des chats.

Un jour, je chercherai une femme ayant sa raison, et je mettrai un chat entre mes livres, et je censuré.
Tant pis si je perds mes amis, de toute façon, je ne peux pas vivre.


Vos chats, je vous les laisse : les diabétiques aussi aiment le sucre.

27 decembre

192ème anniversaire de la naissance de Louis Pasteur

Enfant, dans mon livre d’histoire, une gravure naïve illustrait « Invention du vaccin par Pasteur ». On pouvait voir, surveillé par l’austère regard d’un autre scientifique, et d’une femme en larmes, mains jointe, un barbu chenu, piquant une seringue au ventre un jeune berger, au regard soumis et apeuré.

Alors forcément, ça se fête. Je l’aurai bien fait avec une bouteille de « clos des Rosières de Louis Pasteur », issu de sa vigne, mais, en février 2012, un mail contrit de Mme Lambert, cadre chez Henry-Maire, me prive de ce plaisir.

J’ai fêté quand même, mais en m’instruisant. Si, tel un universitaire, on part du principe que plus il y a de notes de bas de pages, plus c’est « crédible », alors la page Wikipédia sur le savant est sans reproche. Pensez, 266 notes ( Pour Einstein, 56 ).
L’article étant long, et comme je dois sortir, je me contenterai d’une méta-lecture :
– « Erreur(s) » → 18
– « Découverte(s) » -> 26
– « Distinction(s) » -> 7
– « Travaux » -> 49
– « Etude(s) » → 42
– « Débat(s) » -> 11
– « Pasteurisation » → 17
– « Vaccin » ->123
– « ( Génération(s) ) spontané(es) » ->58

Quand aux aventures de Joseph Meister, une chose est sure : le vaccin l’a sauvé d’une mort certaine. Le chien qui l’a mordu n’était pas forcément enragé, mais la piqûre de virus que Pasteur lui a administrée, après celles de mélange de moelle de son invention, pour contrôle, ne laisse aucun doute sur l’efficacité de cette dernière, ni sur l’éthique scientifique en cette fin de 19ème siècle.

Ps : Si l’on accorde foi aux écrits de Léon Daudet, qu’il ait euthanasié 6 russes pour cause d’échec de son vaccin montre bien qu’une éthique surannée peut revenir à la mode. (en même temps, c’étaient des russes).

22 décembre

68ème anniversaire de la naissance de Pamela Susan Courson

Difficile à fêter. Dans le « Club des 27 », personne ne lui a offert une place. Et mourir d’une overdose après avoir trouvé son homme au fond d’une baignoire n’est pas aussi chic que d’être le père du blues, le père du rock halluciné, le père du rock provocateur; son homme justement, la mère du rock rebelle, le père du grunge, et de Brian Johnson que Wikipédia a ( à mon avis) un peu tord de qualifier de « membre éminent » du-dit club des 27 puisque au dernière nouvelles,(sauf intervention de Kurt Gödel), 27 est suffisamment loin de 60 pour qu’on puisse considérer ça comme indécidable.

Alors ?

Il y a le

156ème anniversaire de la naissance de Giacomo Puccini

Avoir vu « Tosca », à Vienne, fut un tel bonheur qui oui, je fête.
Mais fait lui les yeux noirs.

ALZHEIMER. RECETTE N° 17

Prendre le temps de se tatouer, un peu partout à l’intérieur du crane, « RESPECT », en majuscule.
Bien sur, le son de la télévision me gène, alors je n’ai qu’a le baisser, de toute façon ils n’écoutent ni ne comprennent. Mais est-ce si sur, qu’ils n’écoutent pas, et ne comprennent pas ?

Ps : Et aussi, les rendre reine et roi, à l’épiphanie (bien en avance).

20 décembre

125ème anniversaire de la naissance d’Edwin Powell Hubble .

Parfois aussi, je me décale vers le rouge.

Commandements ( en théorie, 10)

– Je suis un dieu jaloux ( donc il y en a d’autres, plus cool ? )
– Je punis. (on avait compris)
– Le saigneur ne laissera pas impuni… (en fait, c’est seigneur, mais…)

Le reste, à part pour le sabbat, le meurtre et les faux témoignages, je vais avoir des comptes à rendre…

14 décembre

Deux fêtes convenues approchent.
Une naissance le 25, une mort d’année le 31.
On a encore le temps.

25ème anniversaire du décès d’Andreï Sakharov
50 mégatonnes² pour avoir un prix Nobel de la paix ? Je suis rassuré, ses cendres ne sont pas radioactives, mais parfois, je me demande pourquoi, à ce compte, Oussama n’est pas saint des églises catholiques.

82ème anniversaire de la naissance d’Albert Spaggiari.

Sur sa vie, l’essentiel dans wikipédia, façon Coluche: « Il y est deux fois blessé et une fois décoré ».
Quand j’offre une rose à ma mes caissières préférées, au carrefour voisin, c’est « sans haine, ni violence » certes, mais les morilles volées font piètres figure au regard de 50 millions de francs.

². Le ¹ est introuvable, alors, de ce jour, mes notes de bas de pages seront des ², ² très opportunément placé en haut à gauche de mon clavier.
². Tzar Bomba (cf http://www.trace-de-pat.org/?p=1121 et http://www.trace-de-pat.org/?p=1523)
². Les notes ², et ² seront considérées comme des notes ¹, ², et cette dernière :³

Mains ouvertes

Passage rapide. J’y achète des tables pour poser les livres, et des livres pour poser sur les tables.
Pas de table hier, mais
– John Fante, Mon chien stupide
– Celine, Mort à crédit
– Georges Arnaud, Le salaire de la peur
– Albert Camus, Le mythe de Sisyphe
– Choderlos de Laclos, Les liaisons dangereuses
– Isabelle Autissier, L’amant de Patagonie
– Dino Buzzati, Le K
– Italo Calvino, Marcovaldo

Je vais encore les offrir.

( L’amant de Patagonie, non. Je ne retrouve plus le mien )

12 Décembre

93ème anniversaire du décès d’Henrietta Swan Leavitt

Wikipédia, plus prolixe sur les actrices porno ou la fellation¹, ne consacre que 203 mots à cette femme extraordinaire.

Sans elle, pas de céphéides , pas de distances dans l’univers. Même dans les livres pour enfants, les céphéides, on en parle. Ce jour, j’aimerai bien ne pas être le seul à penser « Henrietta, tu nous manques, qu’aurais tu trouvé encore ? Et ton cratère sur la lune est si petit, au regard d’immenses, dédiés à des cons. »

¹. Sans les notes, environ 4200 mots.

9 décembre

Rien à fêter aujourd’hui. Il faut dire qu’hier, avec Morisson, on a un peu « abusé des substances ».
N’importe, demain, je serais forcément plus en forme, alors direction le dix décembre dès à présent.
44 prix Nobel décernés ce jour ?
Tout s’explique, c’est le
118ème anniversaire du décès d’Alfred Nobel.
Moi j’aurais décerné les prix le 21 octobre, pour sa naissance.

199ème anniversaire de la naissance d’Ada Lovelace.
Si j’ai appris à programmer en Ada, c’est juste pour ses yeux.
199ème ? Vous verrez que l’an prochain, Google lui fera sa fête.

Cela me suffira.
Après : César Franck ne me touche pas, Messiaen pas encore, Averroès, j’ai tout oublié, et Pirandello, je n’ai rien lu.

8 décembre

71ème anniversaire de la naissance de James Douglas Morrison
– Un pétard ? Mon herbe personnelle n’a pas de goût.
– Un acide ? on m’a fourgué un truc douteux et sûrement éventé.
– Du bourbon ?, de la coke ?

Haine du CD, depuis que le hurlement qui clôt « Alabama song » a perdu son âme¹. Avec mon vinyl, rayé certes, mais dynamique, quand Jim hurlait, je tremblais avec mes enceintes. Aujourd’hui, il faut que tout tienne dans 128 bits, alors l’émotion qui ne tient pas elle, dans 128 bits, préfère la clef des champs.

Je sais encore par cœur « The Celebration Of The Lizard », et oui, oui, j’ai passé une nuit à draguer une américaine, en ne parlant que par citations, piochées dans l’intégrale des Doors. Commencer par « C’est quoi ton nom ? » … pour finir dans ses bras avec « Je t’aime »( L’âme de la cuisine, ou l’odeur mes mes santiags n’étant pas forcément conviés à la fête ).

1. C’est vrai aussi, entre autres, de « La Grange » de ZZ TOP.

ps : Si je ne passe pas l’hiver prochain, il sera toujours temps de créer le club des 2 fois 27.

C’est pas « Dans la plaine les baladins… »

Au gibet noir, manchot aimable,
Dansent, dansent les paladins,
Les maigres paladins du diable,
Les squelettes de Saladins.

Rimbaud, Poésies

7 décembre

27602ème anniversaire ( si on compte en jours ) de la naissance d’Harvey Keitel.
Tarantino l’aura rendu célèbre. Mais bien avant celui de Cage, son mauvais lieutenant est difficile à contourner. ( Il faut quand même aimer la coke, le sexe, le fric, avoir, même sans savoir ce que c’est, une éthique (poétique), et surtout rien de plus (ah si… l’alcool, et se mettre nu face à la caméra, ou à la fenêtre quand on est pas une star). Et savoir dire « Je suis catholique », en mâchant un chewing-gum.

Maïeutique Rockabilly I

– Lee… Lee ! Tu fais chier mec, t’a encore pété ta contrebasse. Comment on fait ce soir, tu siffles ?
T’es pas gros, mais sauter à pieds joints dessus, tout un concert, comment veux tu que ça résiste ?
Lee…
Tu dors ?
Bon, je vais en acheter une en ville, mais la déco, tu te démerdes. Et tape moins fort.

Stray Cats, Stray Cats, Rock this town.

Maïeutique punk français

– Jacques ?
– Quoi ? On dit pas Jacques, on dit Gogol premier, comme tout le monde.
– Okok.
Ca te fait pas chier d’enculer comme ça ?
– Comme ça quoi ?
– Ben, je sais pas moi, je suis pas à l’aise, c’est un truc cool, et la, t’a que la haine, à force d’user ce mot, ben on pourra plus le dire pour des trucs cool.
– Truc cool, mon cul. T’es poète, moi j’ai la haine comme tu dis, dégage ou je t’..
– Okok j’ai compris, Sois pas trop saoul pour le concert.
Je t’… !
Okok, à plus.

Gogol premier, La horde, j’encule.

Maïeutique free jazz I

– Ils t’ont dit ?
– Quoi ?
– Ils t’ont dit qu’il allaient envoyer un rayon laser, sur un miroir, collé sur une enceinte ?
– Et ?
– Et qu’ils allaient passer tes bandes. Ils croient que ta voix écrit des poèmes au plafond.
– Ben oui.

Bobby Mcferrin, The Voice, Blackbird.

6 décembre

Hola ! Ca chauffe trop chez trace de Pat. Incapable hier de décider qui ou quoi fêter, les bras ballants devant dame souris. Et ce jour ? Idem ?
Pas de noms, je vais digresser. Il y a bien
– PAS DE NOM J’AI DIS !
– Mais cette rubrique, c’est les anniversaires…
– C’est quoi, un anniversaire ? Tu fouilles tous les jours dans Wikipédia, pour te remémorer, et tu prends pour prétexte une date de naissance pour t’enivrer ? Sois un peu cohérent, enfin, sois un peut cohérent.
Bien sur que tu aimes les chiffres, mais bon, un anniversaire, c’est quoi ? Un tour de la terre autour du soleil ? Es tu si sûr ?
– Littré dit que
– TU REPOSE CE TOME, ET TU VIRE LES BARBIES VAUTREES DESSUS.
Aujourd’hui, on regarde tous les deux par la fenêtre, et c’est tout.
– Je peux prendre mon laser, pour dessiner sur les façades ?
– Si tu veux, oui… Si tu veux.

– Tu sais que Dennis Gabor, que je fêterais le 5 juin prochain, à inventé l’holographie ?
TA GUEULE ! LA FENETRE ! Juste la fenêtre.

Urbano-ruralité

Je vis en ville mais j’habite à la campagne ?
J’habite en ville mais je vis à la campagne ?
Ville campagne

Brit milah

Encore une belle et bonne journée à la synagogue de Conchy-Les-Pots.
Sauf pour le pauvre petit Moïse ( au centre de la photo). le CHU de Clermont-Ferrand reste réservé.
circoncision

Les services gratuits de trace de pat. 1 : Le réveil.

Chaque matin, après avoir baillé en vous levant, allumez ou n’éteignez pas votre smartphone, phablette, portable, ou tour. Installez vous devant, avec le son. Touchez d’un doigt, ou cliquez le raccourci direct vers cette page.
Et puis : « play ».

Réthorique à 2 balles

la pesanteur de la paronymie permet à l’epanadiplose d’atteindre l’apesanteur.

4 décembre

Sale journée.

148ème anniversaire de la naissance de Vassily Kandinsky
me direz vous, mais je n’ai jamais été sensible à son œuvre.

139ème anniversaire de la naissance de Rainer Maria Rilke
me direz vous, mais je n’ai jamais été sensible à son œuvre.

122ème anniversaire de la naissance de Francisco Franco
me direz vous, mais je n’ai jamais été sensible à son œuvre.

92ème anniversaire de la naissance de Gérard Philipe
me direz vous, mais je n’ai jamais été sensible à son œuvre.

51ème Anniversaire de Sergueï Bubka
me direz vous, mais je n’ai jamais été sensible à son œuvre.

Tu es de mauvaise foi, me direz vous (c’est vai, c’est écrit dans l’à propos). Alors oui, il y a bien le
87ème anniversaire de la naissance de René Fallet
Mais il est mort à 55 ans et j’en ai 53, alors…

Il est des nuits ou je compose mon épitaphe.

Métaphysique du mercredi

Le Douanier Rousseau et le Facteur Cheval, tout deux fonctionnaires, se sont-ils rencontré ?

3 décembre

119ème anniversaire de la naissance d’Anna Freud

Cette … à longtemps tâché de cacher au monde les turpitudes de son père. Mais au moins, son existence est due au fait que ce dernier ne pensait pas qu’à coucher avec la sienne, de mère. Lire « Crépuscule d’une idole » d’Onfray, est un régal dont on aurait tord de se priver.

103ème anniversaire de la naissance de Nino Rota

Interruption brutale de cette chronique, pour cause d’un désir irrépressible d’écoute de quelques chefs d’œuvres de sa musique de film.

Vivement le 10 novembre prochain, Ennio Morricone est un des rares à presque l’égaler, avec Angelo Badalamenti que je fêterai le 22 mars avec Dick Pound, dont le seul intérêt à mes yeux est de me donner envie d’ouvrir « Je rassemble les membres d’Osiris » d’un autre Pound, dont l’anniversaire de naissance, un 30 octobre, me permettra de ne pas parler à nouveau de Tzar Bomba, mais d’honorer ma promesse de le fêter une autre année, ainsi que celui d’Antoine Bourdelle, qui me fait penser à François Pompon, son ours me permettant de retourner dans mes jeunes années, ou le complexe de ce dernier ornait mes propres statues, inspirées en 3D des toiles de George Braque, qui me permettra bien une fête un 13 mai, le dernier, traitant de Mme Anne Pingeot, et baclé, occultant Jim Jones, qui, j’ai un peu honte de le dire, m’a ravit en faisant disparaître d’un coup 914 tarés, abrutis, adeptes, de son « temple du peuple » qui, loin d’égaler celui du soleil, m’offrira pour le 22 mai un bon prétexte pour fêter Hergé, et dans la foulée, de revenir la veille, mais l’année suivante, fêter le mien, d’anniversaire, ou diverses libations mettrons un point final à mes 54 ans et à cette phrase, à moins que, souvenir d’infernales lectures, Marcel Proust ne me guide doucement vers le 10 juillet, date à laquelle l’anniversaire de Giorgio De Chirico étant à égalité de traitement avec celui d’Alain Krivine, le nom bombé de ce dernier ayant marqué mon enfance, et m’ayant permis de bomber moi même des murs d’un monument de la finance, à deux pas de chez moi, à savoir la banque de France, d’un « pourquoi pas les fleurs bleues » qui réapparaît régulièrement, transpirant encore, sous 30 ans de crépis successifs, preuve que la poésie résistera toujours au capital, et dont le souvenir, puisque j’ai déjà fêté Raymond Queneau, m’offrira la possibilité de sauter à un autre Raymond, la science lui, mais poète tout autant, son décès un 25 mars rappelant à mon souvenir John Kennedy Toole, et sa conspiration des imbéciles, qui par une association d’idée improbable entre son âge lorsqu’il est mort, à savoir 31 ans, et le nombre de mes visionnages du bon, de la brute, et du truand, m’autorise à replonger dans les délices de la simple écoute de ce chef d’œuvre de bande-son offert par Ennio Morricone, un des rares à presque égaler Nino Rota, avec Angelo Badalamenti que je fêterai le 22 mars avec Dick Pound, dont le seul intérêt à mes yeux est de me donner envie d’ouvrir « Je rassemble les membres d’Osiris » d’un autre Pound, sauf qu’en essayant de l’attraper dans le plus haut rayonnage de ma collection poésie, il m’est tombé sur la tête, me coupant le souffle, et l’élan, mettant enfin à cette phrase un point final.

31 novembre

Pas de jour ce jour.

N’importe, je fêterais quand même « 31 Novembre », sur Deezer.
« I got you », inexplicablement¹, me fait songer à la « Poupée automate » de Nino Rota, dans le « Casanova » de Fellini.

1. Deezer : 31 Novembre
et
Deezer : La poupée Automate

Si vous avez une idée ?

Clef two-factor authentication