Monthly Archives: décembre 2014

You are browsing the site archives by month.

30 décembre

Raspoutine est assassiné ce jour ²
Il est mort hier ²
Merci Wikipédia, d’offrir une approche personnelle et pédagogique de l’espace-temps.

². toujours pas moyen de trouver le ¹
². idem.

28 décembre

Je fêterai Guy Debord l’an prochain. Ceci-dit, il ne faut pas rêver, en 35 ans, je n’ai toujours rien compris au « Monde du spectacle ».

Je fêterai Jacques Mesrine dans deux ans. Ceci-dit, il ne faut pas rêver, en 35 ans, à part une aiguière en étain massif, deux trois cd, et un peu de foie gras, je n’ai pas braqué grand-chose.

Je ne fêterai pas Hervé Michaud. Ceci-dit, il ne faut pas rêver, en 35 ans, j’ai du lire 20 pages d’Henri. Pas réceptif ?

Je fêterai Antoine Furetière dans trois ans. Ceci-dit, il ne faut pas rêver, en 35 ans, je n’ai rien lu de ce monsieur. Au vu des piles d’ouvrages qui s’entassent sur mes enceintes, mes tables, mon lit, mon bureau, mon deuxième bureau, il n’est pas sur que j’en ai autre chose à dire que « son nom sonne bien ».

Je fêterai Edgar Winter dans quatre ans. Ceci-dit, il ne faut pas rêver, en 35 ans, j’ai surtout écouté son frère, quatre ans ne suffirons pas à faire le deuil de l’aîné. C’est injuste, je l’apprécie toujours, Edgar, sans savoir que c’est lui.

Je fêterai John von Neumann le jour ou ses réalisations me convierons à la fête dernière. Ceci-dit, il ne faut pas rêver, en 35 ans, j’ai beau prophétiser, rien n’arrive, ma fin sera peut-être plus douce.

Kim Jong-il a été remplacé, Röntgen me bousille tous les ans les poumons, il trouvera trop tard, Neuwirth autorise la contraception, du coup les bébés deviennent éprouvette. Alors ?

Alors aujourd’hui, je fêterai le

117ème anniversaire de la première du « Cyrano de Bergerac » d’Edmond Rostand

117, j’ai bien du le lire autant de fois, d’ailleurs je l’ai sous le coude (au propre).

ps : Que personne ne s’avise de mettre en commentaire « C’est tout ? … Ah! non! c’est un peu court, jeune homme! », il y a 306 caractères dans ce post.

Catharsis ? Disons plutôt épanchement.

Mais putain ! Qu’est ce qu’elles ont avec leurs chats ?

Deux heures que je me gratte, que j’ai les yeux rouges, que je me gratte, que j’éternue, que je me gratte, que je me tourne, que je me gratte, et me retourne.

Ces félins de pacotille, ils ont toute la maison, tout le jardin, toute la rue, tout le quartier, tous les quartiers, ils peuvent aller plus loin même, au pays des souris. Non, non, il leur faut aussi envahir mes refuges : la chambre, la couette, l’oreiller. Une chambre ou je n’arrive plus à dormir, du coup. « Tu comprends… » NON ! Je ne comprends pas. Ou ce que je comprends n’est pas engageant, et remets sérieusement en cause le sens du mot respect.
Pour un allergique, un chat, c’est bon aussi : loin, ou en civet.

Deux heures que je me gratte, chaque jour, depuis plus de 20 ans. Essayer de dormir ? Sur le canapé , C’est pire encore, le lit, ils colonisent, le divan c’est chez eux.

« Et jamais chat n’entre dedans ma chambre », merci Ronsard, c’est fait.
Il reste
« En chambre à chats, plus jamais je ne rentre ».

Je vais aller me promener, mais le ciel est ombré, ni lune, ni étoiles. Tant pis, je regarderai les gras greffiers gris rôder dans la grisaille, cherchant leurs femelles, pour en fabriquer d’autre, des chats.

Un jour, je chercherai une femme ayant sa raison, et je mettrai un chat entre mes livres, et je censuré.
Tant pis si je perds mes amis, de toute façon, je ne peux pas vivre.


Vos chats, je vous les laisse : les diabétiques aussi aiment le sucre.

27 decembre

192ème anniversaire de la naissance de Louis Pasteur

Enfant, dans mon livre d’histoire, une gravure naïve illustrait « Invention du vaccin par Pasteur ». On pouvait voir, surveillé par l’austère regard d’un autre scientifique, et d’une femme en larmes, mains jointe, un barbu chenu, piquant une seringue au ventre un jeune berger, au regard soumis et apeuré.

Alors forcément, ça se fête. Je l’aurai bien fait avec une bouteille de « clos des Rosières de Louis Pasteur », issu de sa vigne, mais, en février 2012, un mail contrit de Mme Lambert, cadre chez Henry-Maire, me prive de ce plaisir.

J’ai fêté quand même, mais en m’instruisant. Si, tel un universitaire, on part du principe que plus il y a de notes de bas de pages, plus c’est « crédible », alors la page Wikipédia sur le savant est sans reproche. Pensez, 266 notes ( Pour Einstein, 56 ).
L’article étant long, et comme je dois sortir, je me contenterai d’une méta-lecture :
– « Erreur(s) » → 18
– « Découverte(s) » -> 26
– « Distinction(s) » -> 7
– « Travaux » -> 49
– « Etude(s) » → 42
– « Débat(s) » -> 11
– « Pasteurisation » → 17
– « Vaccin » ->123
– « ( Génération(s) ) spontané(es) » ->58

Quand aux aventures de Joseph Meister, une chose est sure : le vaccin l’a sauvé d’une mort certaine. Le chien qui l’a mordu n’était pas forcément enragé, mais la piqûre de virus que Pasteur lui a administrée, après celles de mélange de moelle de son invention, pour contrôle, ne laisse aucun doute sur l’efficacité de cette dernière, ni sur l’éthique scientifique en cette fin de 19ème siècle.

Ps : Si l’on accorde foi aux écrits de Léon Daudet, qu’il ait euthanasié 6 russes pour cause d’échec de son vaccin montre bien qu’une éthique surannée peut revenir à la mode. (en même temps, c’étaient des russes).

22 décembre

68ème anniversaire de la naissance de Pamela Susan Courson

Difficile à fêter. Dans le « Club des 27 », personne ne lui a offert une place. Et mourir d’une overdose après avoir trouvé son homme au fond d’une baignoire n’est pas aussi chic que d’être le père du blues, le père du rock halluciné, le père du rock provocateur; son homme justement, la mère du rock rebelle, le père du grunge, et de Brian Johnson que Wikipédia a ( à mon avis) un peu tord de qualifier de « membre éminent » du-dit club des 27 puisque au dernière nouvelles,(sauf intervention de Kurt Gödel), 27 est suffisamment loin de 60 pour qu’on puisse considérer ça comme indécidable.

Alors ?

Il y a le

156ème anniversaire de la naissance de Giacomo Puccini

Avoir vu « Tosca », à Vienne, fut un tel bonheur qui oui, je fête.
Mais fait lui les yeux noirs.

ALZHEIMER. RECETTE N° 17

Prendre le temps de se tatouer, un peu partout à l’intérieur du crane, « RESPECT », en majuscule.
Bien sur, le son de la télévision me gène, alors je n’ai qu’a le baisser, de toute façon ils n’écoutent ni ne comprennent. Mais est-ce si sur, qu’ils n’écoutent pas, et ne comprennent pas ?

Ps : Et aussi, les rendre reine et roi, à l’épiphanie (bien en avance).

20 décembre

125ème anniversaire de la naissance d’Edwin Powell Hubble .

Parfois aussi, je me décale vers le rouge.

Commandements ( en théorie, 10)

– Je suis un dieu jaloux ( donc il y en a d’autres, plus cool ? )
– Je punis. (on avait compris)
– Le saigneur ne laissera pas impuni… (en fait, c’est seigneur, mais…)

Le reste, à part pour le sabbat, le meurtre et les faux témoignages, je vais avoir des comptes à rendre…

14 décembre

Deux fêtes convenues approchent.
Une naissance le 25, une mort d’année le 31.
On a encore le temps.

25ème anniversaire du décès d’Andreï Sakharov
50 mégatonnes² pour avoir un prix Nobel de la paix ? Je suis rassuré, ses cendres ne sont pas radioactives, mais parfois, je me demande pourquoi, à ce compte, Oussama n’est pas saint des églises catholiques.

82ème anniversaire de la naissance d’Albert Spaggiari.

Sur sa vie, l’essentiel dans wikipédia, façon Coluche: « Il y est deux fois blessé et une fois décoré ».
Quand j’offre une rose à ma mes caissières préférées, au carrefour voisin, c’est « sans haine, ni violence » certes, mais les morilles volées font piètres figure au regard de 50 millions de francs.

². Le ¹ est introuvable, alors, de ce jour, mes notes de bas de pages seront des ², ² très opportunément placé en haut à gauche de mon clavier.
². Tzar Bomba (cf http://www.trace-de-pat.org/?p=1121 et http://www.trace-de-pat.org/?p=1523)
². Les notes ², et ² seront considérées comme des notes ¹, ², et cette dernière :³

Mains ouvertes

Passage rapide. J’y achète des tables pour poser les livres, et des livres pour poser sur les tables.
Pas de table hier, mais
– John Fante, Mon chien stupide
– Celine, Mort à crédit
– Georges Arnaud, Le salaire de la peur
– Albert Camus, Le mythe de Sisyphe
– Choderlos de Laclos, Les liaisons dangereuses
– Isabelle Autissier, L’amant de Patagonie
– Dino Buzzati, Le K
– Italo Calvino, Marcovaldo

Je vais encore les offrir.

( L’amant de Patagonie, non. Je ne retrouve plus le mien )

Clef two-factor authentication