Category Archives: J’en Ai Racheté Un Pour L’offrir

Conseils littéraires

Outre la délectation, les toilettes sont de haut lieux de culture rapide qui peut amplifier cette dernière (avant dernière plutôt) si l’on sait correctement et sur place s’informer.
Y poser donc, à portée de main :
« Comment ne pas devenir un vieux con »1 : Passé l’âge de 15 ans, c’est nécessaire, et feuilleter ( tout est à feuilleter, on ne va pas y passer la nuit non plus).
Ce sont comme dit, des lieux de délectation alors comment faire ?
Pour commencer, se détendre et se trouver bienheureux en France avec « Le best of des lois les plus bizarres dans le monde entier »2.
Après ces prolégomènes ‘découvert’ dans « le petit livre des mots inconnus au bataillon 2»3, continuer par « 150 idées pour emmerder le monde »4
Vous voila cultivé, armé et détendu.
On peut passer aux choses sérieuses.
« L’art de péter »5 sera bien utile pour votre ego et vous mettra en train.
Laisser vous dès lors aller.
« In caca véritas »6 conclura cette séance que je vous souhaite quotidienne.
Bonus : en partant, quelques « Brèves de comptoir » prises aux hasard vous feront rire.

Ps: Je n’en ai de fait acheté qu’un exemplaire de chaque et me le suis offert personnellement, on verra plus tard pour les constipés de mon entourage, je ne suis pas assez au fait de ces choses.

1. Sophie Marie Larouy Mademoiselle Navie, Marabout.
2. Marc Hillman, Librio.
3. Larent Gaulet, First.
4. Catherine Guenec, First.
5. Pierre Thomas Nicolas Hurtot, Petite Biblio Payot, Irrésistible.
6. Josh Richman D’Anish Sheth Tebo, Glenat.
7. Jean Marie Gourio, une demi douzaine d’éditeur.

BOTUL

L’œuvre intégrale (à ce jour) de Botul est à lire. BHL vous le dira.
J’ai juste acheté celui la pour l’offrir et donner gout à ce philosophe injustement méconnu.

Tous les hommes sont mortels

tous les hommes sont mortels
Ma mère voulait le relire
Je n’ai pas souhaité lui prêter le mien, qui a bien au moins 30 ans ( pourtant, elle, elle me l’aurait rendu, mais bon).
Alors, je l’ai racheté, pour lui offrir.

Amer constat.

« Mais est-ce notre faute, à vous et à moi, si les mots, en eux-mêmes, sont vides ?…
Vides. En les prononçant, vous les remplissez du sens qu’ils ont pour vous ; et moi en les accueillant, je les remplis du sens que je leur donne. »
« Un, personne et cent mille », Luigi Pirandello.

Je préfère me ré-offrir, puisqu’il s’est perdu, « Feu Mattia Pascal ».
9782080707352_1_75

En lisant vite, j’oublie que c’est la même histoire.

Ps : Il faut aussi faire avec la remarque d’Étienne Klein, tirée d’ « En cherchant Majorana » :
« Pirandello souligne aussi les périls de la réflexion poussée à l’excès : la passion exclusive du raisonnement, de l’abstraction peut avoir pour revers le soliloque radical. L’activité intellectuelle, lorsqu’elle s’applique à corroder l’univers visible, incline à l’ironie et conduit à se distancier des homme et des choses. ».

Faites attention à votre bibliothèque.

Non, celui là, je ne l’ai pas racheté pour l’offrir, il s’est lui même volé.
Image manquante, voir notes ( si ça passe )²
Et c’est au prix de 15¹ c.pi.. d. l. .mag. copies de l’image ( il n’aime pas le texte barré ) que je peux en parler.
A lire, mais d’un seul œil.

¹. C’est 25 copies, mais il en manque ici 10, et sur mon disque dur, 24.

².
9782878582345_1_75

Mains ouvertes

Passage rapide. J’y achète des tables pour poser les livres, et des livres pour poser sur les tables.
Pas de table hier, mais
– John Fante, Mon chien stupide
– Celine, Mort à crédit
– Georges Arnaud, Le salaire de la peur
– Albert Camus, Le mythe de Sisyphe
– Choderlos de Laclos, Les liaisons dangereuses
– Isabelle Autissier, L’amant de Patagonie
– Dino Buzzati, Le K
– Italo Calvino, Marcovaldo

Je vais encore les offrir.

( L’amant de Patagonie, non. Je ne retrouve plus le mien )

Ça participe du passé.

Il est peu probable que, contrairement à ce que promet la catégorie, j’en rachète un pour l’offrir. Ce « traité des participes » imprimé en 1810, est introuvable chez gibertjoseph, ni chez amazon, qui sollicite sans répit pour vendre,vendre, vendre (à ma requête (le titre), il me propose pas moins de 302 réponses, approximatives, la plus jolie étant « T-SHIRT TECHNIQUE HOMME ALL YEAR PRO OXFORD T.S – 43400501 »).
Quand à l’indication « Cet ouvrage se vend à Paris », de nos jours, elle n’aide guère…

Traité des participes_0001

Ce traité, je devrais le lire plus souvent. 135 pages d’explications, d’exemples, de critiques. A la fin j’ai toujours tout compris, mais j’oublie.
Mais il est décidément trop fragile pour être souvent consulté.
Et il me pose une question depuis plus d’un quart de siècle : palimpseste je connais, j’en ai un, mais quand on recouvre un livre d’une feuille de papier barbouillée de latin, il faut l’appeler comment ?

Traité des participes. Ouvrage utile à toutes les personnes jalouses de vaincre l’une des plus grandes difficultés de l’orthographe françoise. E. A. Lequien, professeur de grammaire françoise et de calcul. Cinquième édition, Plus correcte et rangée dans un meilleur ordre que les précédentes.

ps: Le palimpseste:
palimpseste
il est dans mon coffre-fort.
DSC02033

Grammaires poétiques

Poesie du gerondif

Je vous fait une lecture rapide de la quatrième de couverture :
mots
addiction
bibliothèque personnelle
grammaires
1186
humour
univers…
A lire, ne serai-ce que pour la jubilatoire promesse qu’offre en introduction cette savoureuse définition : « un site amputé du sein droit que la décence m’interdit de nommer ».

Jean-Pierre Minaudier, Poésie du gérondif.

Il manque « Si c’est un homme ». ( et aussi « Le prince » et un Marivaux ).

Petit marché du dimanche, dans la série j’en ai racheté un pour l’offrir.

Jean Claude Carrière : La controverse de Valladolid
Steinbeck : La perle
Fred Vargas : Pars vite et reviens tard
Georges Orwell : La ferme des animaux
Molière : L’avare
Flaubert : L’éducation sentimentale
Andrée Chedid : L’enfant multiple
Edgar A Poe : Double assassinat dans la rue morgue
François Rabelais : Gargantua

Jean Anouilh : Antigone
Sophocle : Antigone ( j’ai toujours voulu comparer )
Georges Lipovestky : L’ère du vide (Celui la non, je le lirai avant de décider de l’offrir )
Sinon Huxley : Le meilleur des mondes, et Camus : La peste.

D’ou viennent les idées (?)

Petit bijou de «vulgarisation » (Je trouve dommage que l’étymologie de « vulgaire » soit suffisamment proche pour proposer un discrédit, et pis encore, que l’on ai passé Flammarion¹ à la trappe) : « Petit voyage dans le monde des quantas. »
Monde des quantas Klein
Après « Les tactiques de Chronos », Etienne Klein, qui déjà récidivait, persiste.
Donc, Euréka !.
Eureka Klein
1 le plus beau cadeau à mon père ? Un original trouvé en brocante.

Eppur si muove, ma chi?

Incontournable : Dialogue sur les deux grands systèmes du monde Galiléo Galilei

Dialogue sur les deux grands système du monde original

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maintenant, j’ai ma propre version sur les 2 grands systèmes du monde.

Dialogue sur les deux grands système du monde perso

Si j’ajoute que la « mise au point » est « manuelle » et sur « l’infini », ce qui explique le « flou »…

Cyclisme

Une fois par an, depuis un quart de siècle, je sors de ma bibliothèque un livre de poche qui lui, a bien son demi-siècle.

Je l’ouvre page 356, et je savoure « La passion considérée comme course de côte », paru initialement dans « Le canard sauvage », édition du 11 au 17 avril 1903. Ce parangon du journalisme paléo-historique se trouve dans « La chandelle verte » , recueil de chroniques issues de la plume d’Alfred Jarry.

Après, je bade :
La morale murale, Battre les femmes, Hommages posthumes…

La chandelle verte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Note : Alfred Jarry, je n’apprendrais rien à personne, ne s’est jamais outre-mesure, préoccupé de référencement, et le « Castor Astral », seule maison à le proposer à son catalogue non plus. En conséquence, et selon les loi du marché, une recherche « google » sur « La chandelle verte » vous renverra neuf fois sur les dix réponses de la première page à un restaurant parisien. La dixième, c’est le « Castor Astral » qui s’en sort honorablement. Quand à Jarry, il n’arrive qu’en page deux, grâce à wikipédia citant le père Ubu.

Quand au restaurant. Que bio, il propose des plats végétariens et sans gluten, passe, que les animaux soient « admis » la ou Jarry les aurait « servi (en sauce) », admettons, mais qu’il occupe la devanture de l’informateur mondial, avec ses horaires, ses prix, ses critiques, alors qu’il est fermé…

Note aussi : On peut lire « La passion considérée comme course de côte » sur wikisource.

Moscou sur Vodka, enfin Moscou-Petouchki pour les érudits.

Avis : Plus qu’un an avant le quart de siècle, et il n’est prouvé en aucune manière que la vodka se bonifie et vous bonifie avec l’age. A (re-)déguster maintenant, donc.

Question : Pourquoi l’alcool magnifie la poésie alors qu’il ruine les poètes ?

moscou-sur-vodka

 

Le poivre, le vin (et la laine) comme facteurs dynamiques du développement économique et social de l’histoire.

Après l’incontournable « Les lois fondamentales de la stupidité humaine. », Carlo M. Cippola, bien que toujours mort, récidive avec « Le poivre, le vin (et la laine) comme facteurs dynamiques du développement économique et social de l’histoire. ».

C’est tout aussi incontournable si vous voulez comprendre l’économie et le sens de l’histoire.

Poivre vin et laine Carlo M Cipolla

Clef two-factor authentication