Category Archives: Les Anniversaires

15 Juin 2016

411ème Anniversaire de la naissance de Rembrandt.
On s’en fou, l’ordinateur sait en faire des presque vrai:

61ème anniversaire de Marky Ramone.
L’ordinateur ne s’est pas encore intéressé à son jeu, pourtant, les Ramones, c’est bien aussi.

13 juin 2016

128ème anniversaire de la naissance de Fernando Pessoa,
d’Alberto Cairo
de Ricardo Reis
d’Alberto de Campos
et de Ricardo Reis

Aujourd’hui : tripes à la mode de Caen en leur honneur.

« The abyss from soul to soul canot be bridjed »
« L’abîme d’âme à âme ne peut être comblé »
(Poèmes anglais)

47ème anniversaire de la naissance de Virginie Despentes
Sans ici critiquer aucunement, elle est trop loin de mon monde, et je ne comprends pas vraiment tout. (presque rien, en fait).

Sinon 785ème anniversaire du décès de St Antoine de Padoue.
Personnellement, je n’ai jamais suivi ses aventures, mais c’est le seul titre de journal que recevait et lisait ma grand mère, en italien. Et pour elle, cela semblait un vrai plaisir, alors.

Je suis allé voir son tombeau, sur la route de Venise, et j’ai été fasciné par le nombre de personnes qui faisaient la queue devant la basilique, pour faire le tour du tombeau, et comment la pierre pouvait devenir lisse et brillante, de milliers en milliers de caresses.

6 juin 2016

On peut fêter Velazquez.
Ou Corneille, en tachant de réciter de tête « le Cid », par exemple (l’avantage du Cid, hors l’alexandrin avec césure à l’hémistiche, si l’on aime) c’est que c’est une belle histoire mais surtout que ça permet dès l’enfance de comprendre le mot « litote » : « Vas, je ne te hais point », c’est plutôt « cool ».
Ou Pouchkine.
Ou Thomas Mann.
Ou plein d’autre : ça dépend des goûts ( le roi des Belges, personnellement, je m’en fout un peu).

Ou même Björn Borg, qui faisait chier avec son jeu mécanique et insipide.

Ou Alexandre M. Liapounov (personnellement, je n’ai jamais rien compris à ses travaux).

On a perdu :
Jung (rien à foutre).
Klein ( ben, ou trouve encore son bleu alors…).

Les allié sont allés se faire massacrer en masse en Normandie. De toute façon, ceux qui ne sont pas mort ce jour de 44 doivent à peu près presque tous l’être aujourd’hui.
Le fer a repasser a été inventé et breveté.
J’en ai un, mais je ne m’en sert que pour des usages incongrus.

Journée morose.

Vivement le 16 avril prochain, on pourra se payer l’intégrale de Boby Lapointe.

27 mars 2016

Journée mondiale de la procrastination.

C’était avant-hier, il m’a fallu un peu de temps pour ne pas décider de la fêter.
Et puis, Audiberti m’emmerde. Je ne sais pas ou classer ses œuvres. En ces jours d’ordre, je le traque dans chaque rayon improbable, et quand je l’ai débusqué, le repose au même endroit, faute de meilleure idée qu’inclassé.
Alors, il se fera son anniversaire tout seul, entre « Comment acquérir une super-mémoire » que je garde parce que j’ai oublié que c’est sans intérêt mais surtout parce qu’il est du au docteur Jacqueline Renaud, et « l’aveu », qui aurait bien sa place ailleurs, mais on ne sait jamais, s’il faut avouer, autant avoir une super mémoire.
Il y avait bien Jacques Bens aussi, dont j’aurais pu fêter le 85ème anniversaire, mais de l’Oulipo, c’est un de ceux dont je dis « oui bien sûr ! » alors que je n’en ai presque rien lu. Par égard pour sa mémoire, j’ai laissé tombé.

Pas le temps de rien fêter hier, et surtout pas la définition du mètre : En équilibre instable, au milieu d’une paroi tellement verticale qu’on voit bien que sur l’axe des « z », on recule, on ne souhaite décemment pas l’anniversaire d’une mesure aussi relative. « Bouge ! le relais n’est plus qu’a un mètre ». Certe.

Et aujourd’hui : Gigot.
Tant pis pour Alfred de Vigny, Wilhelm Röntgen, Vincent d’Indy, Ludwig Mies van der Rohe, Francis Ponge, Stefan Wul, Sarah Vaughan, Quentin Tarentino et tous les autres.
On ne naît pas le jour du gigot, ou alors on ne s’offusque pas de ne pas être à la fête.

21 mars 2016

Il y a deux ans, suffisamment d’anniversaire ont été proposés dans ces pages. Nulle personne sérieuse n’étant né depuis (ou leur célébrité Wikipédienne non encore avérée), je vous renvoie à cette note dont vous pouvez éventuellement fêter la 2ème année de présence, y constater que Raoul Vanegheim et Gary Oldman sont un peu plus âgés mais toujours en vie¹, contrairement à tout ceux qui sont restés mort(s), et subodorer que d’ici peu, la loi Waldeck-Rousseau risque fort d’être enterrée.

Quand à moi, abandonnant poésie et trisomiques, je fais, avec les polonais, l’école buissonnière².
ecole-buissonniere

1. On est pas loin de la tautologie.
2. J’en conviens, c’est une façon un peu sournoise de justifier mon orthographe débile.

20 mars 2016

Journée des plagiaires.

205ème anniversaire de la naissance de Napoléon II.
Il plagiera effrontément le nom de son père, ne modifiant qu’un chiffre.

168ème anniversaire de la naissance de Théophile Poilpot.
Son « Iza à Sainte-assise » plagie¹ éhontément « Le déjeuner sur l’herbe » de Manet, mais, afin de s’assurer l’approbation benoîte du bourgeois, il transforme une indécente partie carrée en un galant rendez-vous dans les bois.

83ème anniversaire de l’ouverture du camp de concentration de Dachau.
Les plagiats, par anticipation ou pas, sont innombrables. On s’approche ici du pillage. On peut citer ceux de Cuba et du Transvaal, premières et désordonnées tentatives ( par anticipation, les plagiats sont parfois brouillons), et une cohorte de soit-disant perfectionnements destinés à cacher la copie, due à moult allemands impudents.

74ème anniversaire d’un honteux plagiat par anticipation, sans nulle tentative de camouflage  : le général Mc Arthur pille « Terminator » avec un « I’ll be back » cynique.

46ème anniversaire du naufrage d’Othello, et accessoirement de la perte de 1 million 700 mille² pleins de Clio diesel, sous les glaces suédoises.
Plagiat ridicule du Torrey Canyon , qui lui, nous a débarrassé en badigeonnant les cormorans anglais, de 3 millions 333 mille 333 pleins de la même Clio, plus de quoi remplir un jerrican, au cas où.

Et je ne parlerai pas des Vikings, imitant grossièrement les prussiens de 1870. Paris a détesté les deux.

Nota : l’an prochain, même jour, même chronique. Je changerai juste les nombres devant « ème anniversaire », et j’inverserai éventuellement cynique avec éhonté, ou impudent avec ridicule.

1. Voici les preuves, concernant le forfait de Théophile :
dejeuner-herbe-manet

iza à Ste assise

2. Quand il y en à 700, c’est un crève cœur de ne pas avoir le droit de mettre un « s » à mille.

18 mars 2016

Journée déprimante.

18ème anniversaire de l’autodissolution des Fractions armées rouges.
Que faire désormais de mon MP5 ? Le revendre, il sont 72 pays à l’utiliser.

D’après Wikipédia, 68 individus « célèbre » sont nés après moi. Combien de temps devrais-je attendre encore, et pourquoi Arnaud Lagardère, qui n’a vécu que 64 jours de plus que moi, gagne exactement 111,111111… fois plus alors qu’il n’est que 1,0032 fois plus âgé que moi ?

Et que dire du 158ème anniversaire de la naissance Rudolf Diesel le jour même où, 196 ans avant, sur une initiative de Blaise Pascal, étaient mis en place les premiers transports en communs, propulsés par de vrais chevaux, eux (Quelle est l’empreinte carbone du crottin, au fait ?).

Quant au 172ème anniversaire de la naissance du massicot, son inventeur, Massiquot, n’a du qu’apprécier modérément qu’il lui tranche le « qu ».

19 février 2016

2ème anniversaire de la naissance de ce blog.
Je n’aurais jamais pensé qu’il aille aussi loin.

14ème anniversaire de la rétrogradation de Bernard Loiseau dans le Gault et Millau.
Il passe de 19 à 17.
Plus tard, le guide Michelin lui enlèvera SA 3ème étoile.
Du coup, il se suicidera. Décidément, ces cuisiniers sont tous les mêmes. Faut-il se marée ?

36ème anniversaire du décès de Bon Scott, étouffé dans son vomi. Décidément ces rockeurs sont tous les mêmes. Que faut-il, là ?

23ème anniversaire de la naissance de Julia Saner, mannequin de son état.
J’espère qu’elle va reprendre du gâteau 2 fois : sur ses photos en pied, on dirait une rayure.

26 décembre 2015

Attardons nous sur les activités copulatoires de ce jour et pour ce faire, analysons le 26 septembre suivant, marqueur infaillible.

Sur 68 naissances rapportées ce jour par Wikipédia, 30 sont celle de sportifs soit presque 45 %

Les autres se répartissent entre écrivains, prélats, actrices, chanteuses, miss France et autres chétifs, preuve évidente de la supériorité des facultés de récupération, dans le monde enchantée des baballes.

23 décembre 2015

2ème anniversaire de la mort de Mikhaïl Kalachnikov.

Cet homme est un génie doublé d’un défenseur radical de notre planète. Il est mort sans que son vaste plan ait pu être mis en œuvre1.

Mikhaïl et son fusil d’assaut nous a offert la possibilité, dès aujourd’hui, de ne plus abîmer la planète, de ne plus saccager ses espaces, de ne plus détruire faune et flore, d’arrêter le réchauffement climatique, …, bref de recréer ici un Éden, pour un peu qu’on s’en donne la peine.

Et tout ça en moins de 4 heures.

Je m’explique.

Il y a 110 millions de kalaschnikov AK47 ( et dérivées, mais n’embrouillons pas les choses ) dans le monde.
Leur chargeur contient en général 30 balles ( certains vont jusqu’à 75, mais n’embrouillons pas les choses ), précises jusqu’à 400 mètres ( et plus, mais n’embrouillons pas les choses ).
Toutes chargées, cela représente 3,3 milliards de balles, à mettre en regard avec les 7,39 milliards d’hommes vivants aujourd’hui sur terre.

Il suffit donc, en théorie, de moins de 32 chargeurs par AK47, en tirant au coup par coup bien évidemment, pour rayer de la planète la plus malfaisante des espèces vivantes et redonner au lieu ce qu’aucun écologiste n’oserait même imaginer. En clair, retourner au soir du 5ème jour de la genèse, et faire des semaines de 6.

En pratique, il vaut mieux compter 80 % de balles qui n’atteindrons pas leur cible, et donc seulement 20 % de réussite, ce qui nous amène à 11 chargeurs par kalashnikov, ce qui n’est en rien utopique.

Et pourquoi en moins de 4 heures me direz vous ?

Pour les besoins de la démonstration, répartissons les 7,39 milliards de cibles, uniformément, sur la surface de terre habitée, ainsi que les 110 millions de tireurs ( de fait, il y aura plutôt corrélation entre densité des uns et des autres, selon qu’ils se trouvent à Hongkong ou dans le désert du Kalahari, mais cela ne change ni le raisonnement, ni les conclusions ).

Chaque fantassin aura en charge de nettoyer 1,22 km² des 134 millions de km² de surface habitée, soit environ une parcelle circonscrite par un cercle de 623 mètres de rayon, occupé par 68 cibles.
Comptons 2 secondes pour viser et tirer.
Comptons 3 secondes pour ôter et remettre un chargeur.
Comptons, pour cause d’imprécision notée plus haut, 310 balles, au lieu des 68 strictement nécessaires.
Comptons 2 minutes pour trouver la cible suivante. (à Hongkong, le chiffre est évidemment ridicule, avec 130 000 cibles par km², dans le Kalahari, il faudra peut-être un peu plus de temps ).
Comptons 5 minutes de pause cigarette.
Et 2 minutes encore, avant que le dernier survivant ne se suicide.

Nous arrivons à une durée de 2 heures 30.

Ajoutons un coefficient d’incertitude de 50 % supplémentaire3 et nous voila à 3 heures 45 minutes.

Il reste un quart d’heure.

1. Le sera-t-il d’ailleurs un jour ? Face au génie l’humain ergote.
2. 2,24 pour être précis.
3. Ce coefficient sert surtout à absorber les questions sottes du genre « Et les fantassins, à la fin, ils s’entre-tuent ? Mais alors, il sont de moins en moins 110 millions ».

Clef two-factor authentication